20 octobre 2016
Les travaux du TOD avancent bien
Par: Denis Bélanger
La gare de McMasterville sera au cœur du quartier TOD.

La gare de McMasterville sera au cœur du quartier TOD.

Les résidents de McMasterville devraient bientôt avoir une idée de ce que pourrait ressembler le projet résidentiel de type TOD (Transit Oriented Development) qui doit se réaliser sur les terrains de l’ancienne usine de la Canadian Industries Limited (CIL).

Le bureau de projet formé à cet effet, qui inclut plusieurs intervenants, doit déposer des premiers croquis. Bien que la date butoir soit le 31 décembre, ça pourrait déborder en janvier. Mais avant, la municipalité tiendra une soirée d’information, possiblement en décembre. «Le bureau est là pour s’assurer qu’on pense à tout. C’est aussi d’aller chercher une acceptabilité tant sociale que politique, ainsi qu’au niveau du promoteur», renchérit la directrice générale Lyne Savaria.

Le projet TOD, un quartier aménagé pour favoriser les transports collectifs et actifs, contiendrait environ 1200 unités d’habitation, devant respecter une densité de 40 unités à l’hectare. «Ça va être créatif, puisqu’on va tenir compte du paysage urbain», avance Mme Savaria. «On va faire bénéficier à la population la rivière Richelieu et le Mont-Saint-Hilaire. C’est clair, il va y avoir de la verdure», ajoute le maire Gilles Plante.   

Le projet comprendra aussi un développement commercial. «Ça ne sera pas de la grande surface, mais plus du commerce de quartier et de services», note aussi M. Plante. Aucune date n’est fournie quant au début des travaux du projet résidentiel.

Rappelons que la majeure partie des terrains de l’ancienne usine CIL appartiennent officiellement depuis septembre 2015 à la compagnie à numéro 9201-0537 Québec inc. Ses principaux administrateurs sont Luc Poirier, le millionnaire de l’émission Occupation Double, Min Ying Wu et Serge Gariépy, actionnaire de Constructions Jasmont. Les terrains appartenaient auparavant à Akzo Nobel, qui a dû procéder à leur décontamination

Plusieurs actions

McMasterville a été très proactive cette année pour ce projet alors que le dernier projet résidentiel remonte à environ 2008. Conjointement à la création du bureau de projet, la municipalité a confié à Apur urbanistes-conseils, au coût de 90 000$, le mandat de réaliser la planification détaillée de la conception de l’aménagement de l’aire TOD près de la gare. En plus de discussions en focus group, on a affiché en ligne au mois d’août un sondage. La municipalité assure avoir fait beaucoup de promotion et de publicité pour favoriser une participation optimale.

Un total de 140 personnes a répondu au questionnaire, dont 109 résidents de McMasterville. Le sondage a permis de constater que les citoyens étaient préoccupés notamment par la préservation des espaces naturels ainsi que par le maintien de la vue et de l’accès à la rivière Richelieu.

image