4 mai 2017
Les scouts à la recherche d’un nouveau local
Par: Karine Guillet
La 1ère troupe éclaireur des Patriotes de Belœil de l'Association des aventuriers de Baden-Powell

La 1ère troupe éclaireur des Patriotes de Belœil de l'Association des aventuriers de Baden-Powell

COMMUNAUTÉ. La 1ère  troupe éclaireur des Patriotes de Belœil de l’Association des aventuriers de Baden-Powell (AABP) est à la recherche d’un nouveau local pour entreposer son matériel. Le local que leur prête présentement la Ville de Beloeil est si fréquemment inondé que la porte a même commencé à gondoler sous l’effet de l’eau.

La troupe scoute utilise présentement les locaux de l’ancien club d’échec, à la station de pompage de la rue Verchères pour entreposer son matériel.  

Selon le chef scout Martin La Vergne, les autres utilisateurs du local de la rue Verchères ont tous été évacués, à l’exception des scouts. L’atelier du vitrail, qui utilisait également les locaux de la rue Verchères, a d’ailleurs été relocalisé dans le nouveau Centre des loisirs de la rue Hertel, l’automne dernier. 

Les fréquentes montées d’eau ont commencé à endommager tout l’équipement amassé depuis près de trente ans par le mouvement.  

L’an dernier, la troupe a d’ailleurs dû jeter deux ballots de corde, d’une valeur de 100$ chacun. Les scouts ont maintenant peur que l’humidité cause des dommages irréparables aux tentes et aux toiles, sans compte que la moisissure pourrait être nocive pour la santé des jeunes. Ils aimeraient que la Ville les relocalise rapidement.  Ils estiment que le présent local est d’environ 20 pieds par 30 pieds.

«On voulait savoir si la Ville a une idée pour déménager au moins les tentes. Pour les chaudrons, les gamelles, ce que les jeunes utilisent pour manger, toutes les fois, je les prends, je les passe dans la laveuse chez nous pour qu’ils puissent partir en camp  et que ça ne soit pas toxique. Mais si ça continue, il va falloir tout racheter en neuf», déplore le chef.

Solution permanente

En attendant, les scouts ont trouvé une place temporaire à Saint-François-du-Lac. Aussi, un citoyen de la région permet aux scouts d’utiliser temporairement sa grange pour stocker leur matériel. Le groupe devra effectuer quelques travaux afin de protéger le matériel des rongeurs et des indésirables. 

Les scouts n’ont pas non plus les moyens de louer un espace de rangement, étant donné le petit nombre de jeunes membres.  Le chef des scouts soutient avoir communiqué avec les services des loisirs de Beloeil, mais que le Service lui aurait assuré qu’aucun autre local n’était disponible.

La mairesse de Beloeil, Diane Lavoie, a promis de rencontrer les Scouts afin d’explorer les solutions potentielles pour reloger les scouts.

image