12 décembre 2019
Les gens donnent plus de 100 000 $ aux deux guignolées
Par: Denis Bélanger

La Guignolée des médias a permis d’amasser plus de 45 000 $ jeudi dernier. Photos gracieuseté

La Guignolée des Deux Rives à Belœil, McMasterville et Saint-Mathieu-de-Belœil a mobilisé plus de 300 bénévoles.

Les résidents de la Vallée-du-Richelieu se sont montrés à nouveau généreux pour les gens dans le besoin à l’occasion de la Guignolée des médias le 5 décembre dernier ainsi que lors de la Guignolée des Deux Rives le 8 décembre.

Publicité
Activer le son

D’un côté, la cinquième édition de la Guignolée des médias dans la région a permis d’amasser plus de 45 000 $ et plusieurs sacs de denrées. Environ 140 bénévoles ont récolté des dons dans les rues de Belœil, McMasterville et Mont-Saint-Hilaire.

Le Grain d’Sel, organisateur et organisme bénéficiaire de l’événement, a tenu à remercier de tout cœur ses partenaires et les nombreux donateurs pour leur élan de générosité. « Grâce à eux, des centaines de personnes et de familles bénéficieront de denrées additionnelles à leurs paniers hebdomadaires pour Noël et pour les mois souvent difficiles qui suivent la période des fêtes. Rappelons que 100 % de l’argent et des denrées récoltés dans le cadre de cet événement restent dans la Vallée-du-Richelieu », a commenté l’organisme par voie de communiqué.

Les citoyens ont jusqu’au 24 décembre prochain pour effectuer un don en argent ou en denrées chez les partenaires de l’organisme. Infos : www.graindesel.ca.

Collecte de denrées
La Guignolée des Deux Rives s’effectuait pour la deuxième année dans toutes les municipalités de la Vallée, le dimanche 8 décembre. Les Chevaliers de Colomb de Belœil coordonnaient encore la collecte de dons et de denrées pour les municipalités de Belœil, McMasterville et Saint-Mathieu-de-Belœil. « Entre 300 et 350 bénévoles sont venus donner un coup de main le dimanche. Si on additionne ceux qui sollicitaient le commercial, on parle d’un total de 500 bénévoles », rapporte le Grand Chevalier Claude Lebrun.

Dimanche, les bénévoles ont amassé un montant record de 29 072 $, somme à laquelle il faut ajouter 16 000 $ des différents commerces. De plus, les responsables de la guignolée ont reçu 10 000 $ en conserves de l’entreprise de Saint-Denis-sur-Richelieu Bonduelle. Le jour de la collecte, les bénévoles ont amassé 100 000 $ en denrées et produits hygiéniques. « On estime remplir de nourriture 1500 caisses de bananes. Pour les paniers de Noël, on a reçu jusqu’à maintenant 130 demandes. Je suis bien content de la collecte, les gens ont encore été très généreux », ajoute M. Lebrun.

Le Centre d’action bénévole de la Vallée-du-Richelieu s’occupe pour sa part de trier au Pavillon Jordi-Bonnet les denrées récoltées à Mont-Saint-Hilaire, Otterburn Park, Saint-Jean-Baptiste, Saint-Marc-sur-Richelieu, Saint-Charles-sur-Richelieu, Saint-Denis-sur-Richelieu et Saint-Antoine-sur-Richelieu. Les comités locaux s’occupaient de la collecte des denrées.

« En terme monétaire, c’est sensiblement la même chose. En denrée, on en a ramassé un petit peu plus, les écoles ont été très généreuses. Nous faisons le tri jusqu’à mercredi et après on va à la distribution. C’est environ 180 familles que nous toucherons », souligne le directeur général du CABVR, Patrick Thibert.

image