25 janvier 2017
Les élus municipaux continuent d’étudier un regroupement des services
Par: L'Oeil Régional
Un regroupement des services incendie de la région est toujours dans les cartons.

Un regroupement des services incendie de la région est toujours dans les cartons.

Les villes ayant commandé une étude d’optimisation sur l’organisation des services incendie et un potentiel regroupement des casernes ont pris connaissance mardi du résultat des travaux mené par le contractuel Éric Steingue. Bien qu’ils se donnent le mois de février pour analyser les informations, les élus confirment la volonté d’aller de l’avant avec le projet de régionalisation.

Rappelons que les municipalités de Mont-Saint-Hilaire, Beloeil, Otterburn Park, McMasterville, Saint-Basile-le-Grand et Saint-Mathieu-de-Beloeil s’étaient entendues pour commander une étude de faisabilité d’un regroupement régional des services incendie.

Lors d’un rapport intérimaire présenté au comité de travail formé des maires et directeurs généraux en novembre dernier, il a été convenu d’approfondir le scénario d’une régie intermunicipale en incendie. C’est ce scénario qui a été présenté aux élus municipaux. Plusieurs services sont présentement donnés dans la région sous cette forme de gouvernance, soit, à titre d’exemple, la Régie intermunicipale de l’eau de la Vallée-du-Richelieu.

À la suite de l’analyse des informations reçues mardi, chacune des villes fera connaître son orientation pour la suite du dossier, à savoir, la préparation d’un plan de mise en œuvre qui déterminera le type de protection incendie sur le territoire concerné.

Le porte-parole du regroupement et maire de McMasterville, M. Gilles Plante indique qu’il  devient de plus en plus difficile et coûteux de donner un service incendie de qualité  dans la formule actuelle. «L’amélioration de la qualité des services passe par une plus grande efficience et par une action concertée de mise en commun des ressources humaines, matérielles et financières.»

Selon le directeur général de la Ville de Mont-Saint-Hilaire, Daniel Desroches, qui a piloté l’aspect administratif de l’étude, le projet de régie intermunicipale en matière de protection incendie présente plusieurs défis organisationnels. Il faudra discuter du partage des actifs, convenir d’un mode de fonctionnement, déterminer la structure, établir un budget de fonctionnement, faire les études complémentaires requises; un travail qui nécessitera plusieurs rencontres et prendra plusieurs mois.

image