6 novembre 2015
Les deux journées de grève ne font pas l’unanimité
Par: Karine Guillet
Les deux journées de grève ne font pas l'unanimité

Les deux journées de grève ne font pas l'unanimité

La décision du Syndicat de Champlain de faire la grève pendant deux journées consécutives, le 12 et 13 novembre prochains, a suscité de vives réactions de mécontentement chez certains membres.

Après analyse, le Syndicat de Champlain, qui représente entre autres les professionnels de l’éducation de la Commission scolaire des Patriotes (CSP), a annoncé qu’il suivrait le scénario du Front commun auquel il a adhéré. Ce scénario prévoit deux jours de grève consécutifs pour la Montérégie, l’Estrie, Centre-du-Québec, Chaudière-Appalaches, Bas-Saint-Laurent, Côte-Nord, Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine et les fonctionnaires de la fonction publique.  

Sur la page Facebook du Syndicat de Champlain, des membres ont toutefois critiqué la décision du syndicat de suivre le Front commun, soulignant que le Syndicat aurait promis en assemblée que les journées de grève ne seraient pas réparties sur la même période de paie.

«À qui dois-je dire que je me sens trahie par mon syndicat? J’ai voté pour 6 jours de grève, dont une par paie. […] la prochaine fois que je vais voter, vous n’aurez pas ma confiance», a fait savoir un membre.

«Merci à mon syndicat d’agir comme mon gouvernement en ne tenant pas ses promesses.»

«Comme plusieurs ont dit, je n’ai plus confiance en mon syndicat.»

Plusieurs autres membres ont rappelé à leurs confrères qu’il était important de demeurer solidaires.

Conscient des impacts

Le syndicat a rappelé qu’il ne connaissait pas le scénario du Front commun lorsqu’il a convié ses membres en assemblée générale, à la fin septembre. Il a toutefois assuré qu’il a fait valoir les inquiétudes de ses membres au mouvement national.

«Nous sommes conscients de l’impact financier que peuvent occasionner des journées de grève et de la remise en question de la stratégie du front commun», a mentionné le président du syndicat, Éric Gingras.

Le syndicat a par ailleurs assuré que les membres seraient consultés en prévision de la troisième période de grève du front national, pendant les trois premiers jours de décembre. Il a assuré qu’aucune autre journée de grève ne serait décidée sans évaluation.

Fermés

En raison de la grève, les écoles primaires et secondaires de la commission scolaire des Patriotes seront fermées jeudi et vendredi, de même que les centres de formation et les services de garde.

image