25 janvier 2016
Les cours prénataux écopent de l’austérité
Par: Denis Bélanger
Les cours prénataux écopent de l'austérité

Les cours prénataux écopent de l'austérité

L’offre de service des cours prénataux dans la région pourrait être de nouveau modifiée. Le Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Est (CISSSME) étudie la possibilité d’harmoniser ce service dans tous ses établissements. Quelques intervenants reconnaissent de leur côté que les services à cet effet ont été réduits de façon considérable ces dernières années.

 «Je ne peux vous dire la date exacte (de l’harmonisation), mais il y a déjà une équipe qui fait l’évaluation des meilleures pratiques et des situations actuelles que l’on retrouve dans les établissements regroupés du CISSSME», indique le porte-parole Daniel Vincent.

Les façons de faire sont différentes dans les trois secteurs du CISSSME. Dans Richelieu-Yamaska, les trois CLSC offrent deux rencontres, au coût de 10$.   

Du côté de Pierre-De Saurel, c’est Carrefour Naissance famille qui donne les cours prénataux. Les parents ont droit à 5 rencontres pour 75$, plus une autre gratuite sur l’allaitement. «Plusieurs modalités de paiement sont possibles et advenant une problématique majeure, le CSSS avait convenu de trouver des solutions. Jamais un couple ne pourrait dire qu’il n’a pas pu suivre les rencontres parce qu’il n’avait pas les moyens», tient à préciser Daniel Vincent.

Pour Pierre-Boucher, trois rencontres gratuites sont offertes par les infirmières de l’établissement. L’hôpital Pierre-Boucher propose aux parents de compléter avec des rencontres auprès  d’organismes de soutien à l’allaitement de leur territoire.

Effritement de l’offre

L’offre de service des cours prénataux dans Richelieu-Yamaska a subi d’importantes modifications au cours des dernières années. En 2011, les futurs parents avaient droit gratuitement à cinq séances, alors qu’en 2014, il leur en coûtait 20$. À l’automne 2014, une rumeur voulant que les cours prénataux soient abolis circulait. Le Centre périnatal Le Berceau, à Belœil, avait été approché pour collaborer à l’offre de service. Finalement, le CSSS Richelieu-Yamaska avait décidé de réduire le nombre de séances à 2 pour 10$, et ce, dès janvier 2015.

Le président du syndicat des professionnelles en soins de la santé Richelieu-Yamaska (FIQ), Richard Beauregard reconnaît que les cours prénataux est un des aspects  de la santé à avoir été affecté par l’austérité. «Nos infirmières ont comprimé en 4 heures les 10 heures de cours. Le calcul n’est pas difficile à faire. L’équipe de périnatalité fait son possible.»

«L’offre diminue en effet, et on espère qu’ils ne disparaîtront pas dans la région. Ça demeure un service essentiel», commente pour sa part la directrice générale du Berceau, Fellah Mercier.

 Nombres d’inscriptions aux cours prénataux

 

 

CLSC des Patriotes

CLSC des Maskoutains

CLSC de Saint-Bruno-

CLSC de la MRC d’Acton

Total Richelieu-Yamaska

2012

585

539

22

106

1252

2013

611

605

95

1311

2014

513

570

78

1161

2015*

390

314

44

748

 

 

 

 

 

 

 

*:Les données sont incomplètes puisqu’elles couvrent la période débutant le 1er avril 2015 et se terminant le 31 mars 2016.

image