9 décembre 2020
Les citoyens envoient moins de déchets à l’enfouissement
Par: Sarah-Eve Charland

Les citoyens doivent améliorer le triage de leurs déchets. Photo François Larivière | L’Œil Régional ©

Les citoyens de la région ont réduit, par résidence, les quantités de déchets envoyés à l’enfouissement depuis la mise en place de l’Organibac. Malgré tout, il reste du travail à faire, selon la MRC de la Vallée-du-Richelieu, alors que la population ne fait qu’augmenter.

Publicité
Activer le son

Le nombre de tonnes de déchets envoyées à l’enfouissement était passé de 24 687,12 tonnes en 2017 à 18 669,88 tonnes en 2018, année de la mise en place de la collecte des matières organiques. Ces données touchent l’ensemble des municipalités de la Vallée-du-Richelieu, à l’exception de Chambly et Saint-Basile-le-Grand.

Les tonnes ont atteint 18 950,44 en 2019. Même si elle ne possède pas encore le bilan complet pour l’année 2020, la MRC de la Vallée-du-Richelieu a aussi observé une hausse particulière des déchets au cours de la dernière année qui serait probablement liée au confinement.

Mais sur une base individuelle, les ménages ont réduit de 0,6 % leur tonnage en déchets entre 2018 et 2019. La MRC a aussi observé une augmentation du recyclage pour l’ensemble du territoire, mais cela s’explique par l’inclusion de la Ville de Mont-Saint-Hilaire au service de la MRC. La quantité de recyclage par maison est stable depuis 2016. Les matières organiques ont connu une hausse de 19 % par unité d’habitation.

Améliorer le tri des bacs

La meilleure stratégie pour réduire l’enfouissement passe par le tri, assure la porte-parole de la MRC, Ariane Levasseur. C’est notamment pour cette raison que

la MRC de la Vallée-du-Richelieu a uni ses efforts aux MRC Marguerite-D’Youville et de Rouville pour lancer une campagne
de sensibilisation la semaine dernière. La campagne de sensibilisation se compose de plusieurs visuels qui ont pour objectif de créer une prise de conscience collective sur la gestion des matières résiduelles.

« Il est capital de poursuivre nos actions d’éducation et de sensibilisation quant à l’importance d’avoir de saines habitudes de nos matières résiduelles. Tout débute par un bon tri pour avoir un impact réel sur la valorisation de nos matières organiques et recyclables et ainsi diminuer l’enfouissement. Cette campagne régionale captera l’attention et encouragera la population à se poser les bonnes questions et à poser les bons gestes », affirme la préfète de la MRC, Diane Lavoie.

L’envoi des encombrants à des centres de valorisation fait aussi partie des stratégies de la MRC afin de réduire l’enfouissement. Cela demande plus de travail puisque les encombrants ne sont plus admis avec les ordures. Les citoyens devront s’inscrire, au besoin, à la collecte des encombrants selon des dates précises.

« Les encombrants seront envoyés au centre de valorisation en 2021. Avant, c’était des matières avec un potentiel de valorisation qui étaient envoyées à l’enfouissement », ajoute le coordonnateur à l’environnement, Joël Éric Portelance.

Le projet d’Écocentre régional continue de faire son chemin. L’objectif est de l’ouvrir à l’automne 2021. Selon M. Portelance, la MRC est sur la bonne voie d’atteindre cet objectif. L’Écocentre verra le jour à Mont-Saint-Hilaire.

Le coordonnateur à l’environnement conclut en ajoutant que plus les citoyens augmentent leurs déchets, plus les coûts des services de collecte de matières résiduelles augmentent.

image