21 juin 2016
Les citoyens en faveur d’une nouvelle école
Par: Denis Bélanger
61 citoyens ont participé à la rencontre du 15 juin.

61 citoyens ont participé à la rencontre du 15 juin.

Dans le cadre du processus consultatif sur les grands investissements, la Ville de Mont-Saint-Hilaire a eu le message clair des citoyens d’aller de l’avant dans l’achat du terrain pour 1,9 M$ pour accueillir une nouvelle école primaire dans le quartier gare.

 Rappelons que le secteur de la gare n’a toujours pas d’école et que le manque d’établissements oblige certains jeunes à faire 40 minutes d’autobus pour aller à leur école primaire. De son côté, la CSP attend toujours  une réponse du ministère de l’Éducation. «Ce dernier n’a pas annoncé les projets de construction qui seront autorisés et financés», ajoute la porte-parole de la CSP, Lyne Arcand.

Des 20 projets présentés aux citoyens lors de la première partie de la consultation sur les investissements tenue le 14 mai, 5 d’entre eux avaient été jugés prioritaires, dont le terrain de l’école. Les citoyens ont été invités à participer le 15 juin à une rencontre pour établir un ordre de priorité pour ces propositions. «Je suis bien content de la participation des gens, avec la température (favorable), j’anticipais le pire, a déclaré le maire Yves Corriveau. On sait maintenant comment enligner nos prochains projets.»

 

Les autres projets prioritaires
La majorité des tables de travail ont également priorisé l’augmentation annuelle de 1M$ des investissements pour améliorer les infrastructures qui se chiffrent présentement à 4M$ par année.

 

N’étant pas au départ dans les projets prioritaires, celui d’achats de terrains situés dans les environs du chemin de la Montagne (Zone A-16) pour des fins de parc et conservation a finalement été inséré dans les discussions par les citoyens. Plusieurs terrains dans le secteur sont vacants, mais zonés blancs. Les perspectives de développements résidentiels en inquiètent toutefois plusieurs.

«Ça a permis de constater qu’il faudrait peut-être prévoir dans un budget des sous pour faire quelque chose dans cette zone. La consultation à cet effet n’est pas terminée, ajoute le maire Yves Corriveau. J’ai toutefois appris à deux citoyens à cette consultation qu’on a une obligation de densité.»  

Pas d’unanimité
Il faudra  voir ce qui adviendra des trois autres projets qualifiés de prioritaires qui n’ont pas fait l’unanimité dont la rénovation d’une partie de l’école Sacré-Cœur.

Les citoyens se sont aussi montrés tièdes à dépenser des millions pour aménager une promenade sur le long de la rivière Richelieu entre l’église et le manoir ainsi que l’aménagement d’une place publique devant l’hôtel de ville. Ce dernier projet englobait aussi la reconfiguration de l’hôtel de ville et l’instauration d’un guichet unique. Plusieurs citoyens estimaient que les deux projets devraient être réalisés avec des budgets plus modestes.

Projets souhaitables
9 autres projets des 20 présentés le 14 mai sont souhaitables. On n’a toutefois pas eu le temps de les aborder à toutes les tables de travail à la rencontre du 15 juin.
– Bonification des services municipaux en ligne
– Bonification du service de transport en commun local
– Passerelle Maureen
– Passerelle 116-Saint-Georges
– Réaménagement de la 116 entre le pont Jordi-Bonet et Fortier
– Réaménagement de la 116 entre Fortier et Vendôme
– Réaménagement de la 116 entre Vendôme et Grande Allée
– Renforcement de la sensibilisation sur l’eau potable
– Rénovation du 3e étage de l’école Sacré-Cœur

image