29 mai 2020
L’entreprise Shapeshift 3D financée pour développer son masque personnalisé
Par: Sarah-Eve Charland

L’ingénieur originaire de Belœil Jonathan Borduas a contribué à la conception du masque Beyond-Fit. Photo gracieuseté

L’entreprise Shapeshift 3D recevra un soutien financier pour développer le masque de protection réutilisable Beyond-Fit, qui a notamment été élaboré par le Belœillois d’origine Jonathan Borduas.

Publicité
Activer le son

Le 12 mai, le ministère de l’Économie et de l’Innovation du Québec a annoncé le financement de projets scientifiques et technologiques en lien avec la pandémie de la COVID-19, pour un investissement total de 10 M$. Il avait lancé un appel de projets en collaboration avec plusieurs partenaires. Des centaines de projets concernant notamment des vaccins, des traitements, le dépistage, des solutions technologiques et des enjeux sociaux ont été soumis.

À ce jour, le gouvernement a financé cinq projets pour près de 3 M$. Le projet Beyond-Fit a été sélectionné par l’entremise du Consortium industriel pancanadien de recherche et d’innovation en technologies médicales (MEDTEQ).

Il y a quelques semaines, Shapeshift 3D soumettait son projet à la plateforme de sociofinancement Kickstarter. Le soutien financier du gouvernement permettra d’accélérer l’élaboration et la conception du masque.

En entrevue avec L’Œil Régional, Jonathan Borduas avait souligné avoir utilisé l’expertise de son entreprise pour solutionner en partie la problématique de pénurie de masques N95. Shapeshift 3D est une entreprise qui fournit un logiciel permettant de personnaliser des produits pour le corps humain comme des orthèses et des prothèses.

Shapeshift 3D a conceptualisé un masque en deux parties, dont l’une pourra être réutilisée et l’autre jetée. Les clients peuvent, à partir d’une application, numériser leur visage. Le masque sera conçu par impression 3D afin de s’ajuster au visage de l’acheteur et d’assurer une étanchéité. La partie jetable est fabriquée à partir du même matériel que les masques chirurgicaux. L’entreprise espère aussi obtenir l’homologation N95.

Le président du conseil de Shapeshift 3D, Francis Dion, s’enthousiasme du soutien financier. « En cette période de pandémie, le soutien rapide et ciblé du gouvernement du Québec et de MEDTEQ est autant nécessaire qu’apprécié. Cette aide nous permettra d’accélérer nos cycles d’innovation et de transposer en solutions rapides et concrètes le résultat de nos recherches dans le domaine de l’adaptation des objets aux caractéristiques uniques de chaque individu. »

« Nous sommes ravis de la sélection du projet de Shapeshift 3D, géré par MEDTEQ, parmi les initiatives annoncées la semaine dernière, poursuit la présidente-directrice générale de MEDTEQ, Diane Côté. L’impression 3D est une technologie pleine de promesses pour le futur de la santé, facilitant l’accès à des produits sur mesure et à faible coût. La technologie développée par le projet de Shapeshift 3D pourra avoir un impact direct sur la crise actuelle, notamment pour les travailleurs en santé. »

image