15 mai 2021
Développement sur le boulevard Constable
Le terrain de McMasterville pourrait être vendu au Groupe Kana
Par: Denis Bélanger

McMasterville a retenu la proposition de l’entreprise Groupe Kana de Saint-Hubert pour la vente et le développement du terrain du boulevard Constable. Les négociations s’amorceront pour déterminer le prix de la transaction.

Publicité
Activer le son

Les élus ont confirmé le choix de l’entrepreneur à la séance ordinaire du conseil municipal du 3 mai. Si les deux parties ne peuvent conclure une entente, la Municipalité négociera avec l’entreprise de Saint-Lambert, Groupe Immobilier Groleau. Un total de six entreprises avait déposé une proposition.

C’est un comité de sélection formé de fonctionnaires et de citoyens qui a procédé à une analyse des propositions et émis une recommandation au conseil. Aucun élu ne faisait partie du comité pour préserver l’impartialité du processus.

« Nous avons de belles propositions. Trois d’entre elles se sont démarquées par leurs qualités architecturales et urbanistiques ainsi que par leur mesure de développement durable. Nous ne pouvons pas en dire plus pour l’instant vu qu’on va entamer les négos », a commenté le maire Martin Dulac.

La Municipalité a établi quelques paramètres pour ce futur développement résidentiel : le lot d’un peu plus de 4000 mètres carrés pourra accueillir entre 8 et 12 unités de logement pour des maisons de ville. La hauteur maximale permise du projet sera de 12,5 mètres. Il n’y aura qu’un seul accès possible par le boulevard Constable et les marges arrière seront importantes, soit environ 18 mètres. La Ville obligera aussi l’aménagement d’un stationnement souterrain, lequel permettra entre autres de réduire les îlots de chaleur. Si le promoteur procède à du lotissement, un 10 % de la superficie devra servir pour un parc.

Rappelons que le règlement de zonage avait été modifié pour permettre la construction résidentielle sur le terrain. McMasterville utilisera les recettes de la vente du terrain du boulevard Constable pour financer la revitalisation du parc du Ruisseau-Bernard.

image