15 novembre 2016
Le stationnement, source de mécontentement
Par: Karine Guillet
CLSC des Patriotes: 4 fois plus cher pour le stationnement mensuel

CLSC des Patriotes: 4 fois plus cher pour le stationnement mensuel

SANTÉ. Les patients ont été beaucoup plus nombreux à déposer une plainte après une visite au CLSC des Patriotes cette année. L’entrée en vigueur du stationnement payant et la borne de péage sont en autre responsable de la hausse du mécontentement des citoyens.

Selon le rapport annuel de la commissaire aux plaintes et à la qualité des services du Centre intégré de la santé et des services sociaux Montérégie-Est (CISSME), le CLSC des Patriotes a enregistré une hausse fulgurante du nombre de patients insatisfaits, passant de 17 plaintes en 2014-2015 à 49 plaintes en 2015-2016.

Il s’agit du CLSC du CISSSME qui a reçu le plus de plaintes, loin devant le CLSC Longueuil-Est, qui a enregistré 19 plaintes. Les plaintes au CLSC des Patriotes représentaient 38% des plaintes enregistrées dans les 11 CLSC du CISSSME et 8% du total des plaintes examinées par la commissaire.

Le stationnement du CLSC des Patriotes, à Beloeil, est devenu payant au printemps 2015, à l’issue d’une bataille juridique opposant la Ville de Beloeil au CISSSME. Les citoyens avaient d’ailleurs été nombreux à critiquer l’implantation de cette mesure. Le Comité de lutte à la pauvreté de la Vallée-du-Richelieu avait lancé une pétition pour protester contre cette mesure. 

Comité de travail

Le ministère de la Santé et des Services sociaux a lancé à la fin de l’été de nouvelles directives concernant les activités commerciales des CISSS, dont la tarification des stationnements. En milieu urbain, la circulaire indique que «la tarification ne doit pas excéder la valeur marchande des stationnements avoisinants». La tarification doit également tenir compte de la composition de la clientèle et prévoir une période de gratuité de 30 minutes.

Le porte-parole du CISSSME, Daniel Vincent, indique qu’un comité de travail s’est formé sur l’harmonisation des frais de stationnement et les plaintes reliées.

Pour le député caquiste de Borduas, Simon Jolin-Barrette, il est «clair que le stationnement aurait dû demeurer gratuit». Il rappelle que le terrain avait au départ été donné par la Ville de Belœil et que la voiture est le seul moyen de se rendre au CLSC. Il souligne d’ailleurs que la Ville ne possède aucun stationnement payant. 

Outre le stationnement, la méthode de prise de rendez-vous pour la vaccination a également été identifiée comme une source de mécontentement au CLSC des Patriotes.

Sur le même sujet:

 Pétition contre la tarification au CLSC des Patriotes

Moins de plaintes cette année

La commissaire aux plaintes a reçu 765 plaintes  cette année, comparativement à 851 l’an dernier. La plus grande portion des plaintes, soit 57% des insatisfactions, concerne la mission hospitalière. Des trois centres hospitaliers du CISSSME, seul le centre Honoré-Mercier de Saint-Hyacinthe a enregistré une hausse du nombre de plaintes, passant de 126 à 147.

Parmi les motifs les plus fréquents de plaintes, la commissaire Sylvianne Doré note que les usagers ont été nombreux à remettre en question «les habiletés techniques et professionnelles, l’évaluation et le jugement professionnel dans les processus judiciaires et le protocole clinique du processus de transfert».

Les usagers se sont aussi plaints de commentaires inappropriés et du manque d’empathie à leur égard par des membres du personnel dans 20% des cas.

L’absence de services ou de ressources et la présence de liste d’attente figurent aussi parmi les motifs les plus fréquents de plaintes

 

image