4 septembre 2018
Meurtre de Julie Morrisson
Le sort de Louis Pelletier bientôt dans les mains d’un jury
Par: Denis Bélanger

Louis Pelletier Photo: Archives

Louis Pelletier subira enfin son procès pour le meurtre prémédité de son ex-conjointe d’Otterburn Park Julie Morrisson, le 10 septembre au palais de justice de Saint-Hyacinthe, soit plus de cinq ans après le décès de cette dernière.

L’homme de 53 ans qui demeurait à Marieville au moment de son arrestation fait finalement face à deux chefs d’accusation. Outre le meurtre au premier degré, Pelletier est aussi accusé d’outrage au cadavre. Le corps de Mme Morrisson, alors âgée 39 ans, avait été retrouvé dans une voiture calcinée sur le chemin Ozias-Leduc près d’Otterburn Park le 30 juin 2013. La courtière en immobilier travaillait à l’époque à Belœil.

 

Louis Pelletier a été arrêté six mois après la macabre découverte, soit le 23 janvier, sur son lieu de travail à Abercorn.

Plusieurs avocats se sont succédés pour représenter l’accusé. C’est Me Martin Latour, assisté de Me Marylie Côté, qui assurera la défense de Louis Pelletier.

Me Claudie Gilbert représentera la Couronne et sera notamment assistée par Me René Verret qui a fait condamner pour meurtre l’ex-cardiologue Guy Turcotte à la suite du deuxième procès de ce dernier en 2017. Le procès sera placé sous la supervision de la juge de la Cour supérieure du Québec Myriam Lachance.

Un long procès

Jointe quelques jours avant le début du procès par L’Œil Régional, Me Claudie Gilbert a indiqué que le procès risquait de durer deux mois. «C’est prévu au moins jusqu’au 26 octobre», a-t-elle ajouté. Les avocats ont travaillé activement sur ce dossier au cours des trois derniers mois et plusieurs audiences de requêtes ont été tenues devant le tribunal. La Couronne devrait faire témoigner une trentaine de personnes. Le journaliste a tenté d’obtenir un commentaire de l’avocat de la défense, Me Martin Latour, mais ce dernier n’a pas été en mesure de rappeler le journaliste au moment de mettre sous presse.

La sélection du jury commencera le 6 septembre et pourrait s’échelonner sur deux jours. Selon la responsable du bureau du shérif du district de Saint-Hyacinthe, environ 250 candidats sont attendus au palais de justice. Le procès devrait s’amorcer le lundi suivant, le 10 septembre, alors que la juge Myriam Lachance donnera ses directives aux membres du jury.

image