13 septembre 2018
Le PQ promet d’améliorer la circulation dans Borduas
Par: Denis Bélanger

Cédric Gagnon-Ducharme a tenu son point de presse en bordure de l’autoroute 20. Photo: Gracieuseté

La circonscription de Borduas verra la congestion diminuer et la fluidité de la circulation s’améliorer grâce au Grand Déblocage, la grande stratégie du Parti québécois en matière de transport pour la région métropolitaine. C’est du moins ce qu’a avancé le candidat péquiste Cédric Gagnon-Ducharme qui a tenu à dévoiler les mesures spécifiques pour la région.

Le Grand Déblocage vise à retirer 150 000 voitures des routes en arrêtant le chantier du Réseau express métropolitain (REM) et à injecter l’argent dans d’autres mesures. «La proposition incomplète de la CAQ, qui favorise l’usage de la voiture individuelle, revient à nous promettre davantage de congestion sur nos routes dans un proche avenir. C’est un manque de vision déplorable. À ne penser qu’à maintenant à la CAQ, on oublie de planifier demain», a lancé M. G.-Ducharme.

La plateforme du Parti québécois prévoit étendre la ligne du train de banlieue de Mont-Saint-Hilaire jusqu’à Saint-Hyacinthe. Incidemment, six trains additionnels seraient ajoutés à l’offre, dont le week-end. «Ça va enlever le trafic des gens de Saint-Hyacinthe et de Sainte-Madeleine qui circulaient sur la 116 et la 20», fait remarquer Cédric Gagnon-Ducharme. Ce dernier a de plus ramené à la surface une vieille demande, soit celle de faire arrêter le train à Otterburn Park, dans une gare ou un débarcadère. «L’endroit tout indiqué serait la rue Côté, près de Prince-Edward, où le train passait auparavant.»

Du côté des grands axes routiers, le PQ s’engage à ajouter une voie réservée sur la 20 dans les deux directions pour le transport collectif, le covoiturage et les voitures électriques, de Sainte-Julie jusqu’à Montréal. La formation politique veut aussi travailler au prolongement de ces voies réservées jusqu’à Belœil et à la création, à Mont-Saint-Hilaire et à Belœil, de stationnements incitatifs près de la 20 et d’un service de bus rapide qui empruntera la voie réservée jusqu’à Montréal. S’ajoute à tout cela l’engagement de prolonger la voie réservée sur la 116 jusqu’à McMasterville, et l’ajout d’une voie réservée sur la 30 entre la 10 et la 20, pour le transport collectif, le covoiturage et les voitures électriques.

Viaduc et traverse
Concernant les municipalités rurales, l’aspirant député s’engage à reconstruire le viaduc du chemin du Ruisseau-Nord, à Saint-Mathieu-de-Beloeil, ainsi que de la reconfigurer l’intersection des routes 116 et 227 à Sainte-Madeleine en plus d’améliorer la sécurité du passage à niveau.

De plus, en collaboration avec les élus municipaux concernés, l’aspirant député veut appuyer l’initiative d’un bac (traverse) à l’année sur le Richelieu et participer activement au développement d’un lien praticable à l’année entre les deux rives du Richelieu, entre Mont-Saint-Hilaire et Sorel-Tracy. «Il y a un projet en Outaouais où une technologie, l’émission de bulles, fait en sorte que la glace ne gèle pas d’une rive à l’autre. C’est une méthode qui est évaluée par les conseils municipaux. Au PQ, on a fait les recherches et évalué les budgets. Le parti a dit qu’il était sensible à ça et prêt à accompagner les élus municipaux si cette solution-là est retenue.»

image