30 mars 2017
Le parcours illuminé de Pierre Laporte
Par: Denis Bélanger
Le parcours illuminé de Pierre Laporte

Le parcours illuminé de Pierre Laporte

CULTURE. Pierre Laporte est le maestro  de l’entreprise Trans-Québec Audiovisuel, spécialisée entre autres dans la projection lumineuse et d’animation. Entre 2006 et 2011, M. Laporte a été responsable des images projetées sur la glace du Centre Bell avant le début des parties du Canadien de Montréal

La feuille de route de M. Laporte est assez impressionnante. En plus d’avoir conçu et vendu à l’époque le système qui permet au Tricolore d’offrir des cérémonies d’avant-match hautes en couleur, le natif de Beloeil prête maintenant ses services aux Alouettes de Montréal et aux Sénateurs d’Ottawa. Il loue aussi ses écrans à plusieurs grands événements comme l’Ironman de Mont-Tremblant. 

L’œuvre de Pierre Laporte s’étend aussi dans d’autres sphères. Il a mis sa touche personnelle au spectacle The Wall de Roger Waters, ainsi que pour les spectacles de Martin Matte. Il s’est aussi chargé de la musique aux noces de Céline Dion et de René Angélil, en 1994. Il organise aussi des événements politiques. «Je suis responsable du son du premier ministre depuis Robert Bourassa», ajoute M. Laporte.

Ce dernier tient toutefois à demeurer humble devant son parcours. «Je ne fais pas de publicité et je n’ai pas de carte d’affaires. Peu de gens sont au courant de ce que nous faisons ici [à Saint-Mathieu-de-Beloeil].  Ce n’est pas dur pour moi d’aller faire n’importe quel événement. Le petit événement est aussi important que le gros. La journée que tu penses que t’es le meilleur, c’est là que tu dégringoles.»

En affaires depuis des décennies, Pierre Laporte s’est installé dans la région il y a environ dix ans. Son entreprise ne cesse de croître, au point où il devra agrandir ses installations. L’aventure a commencé à l’adolescence avec des disco-mobiles dans les sous-sols d’églises. «Je voulais m’acheter un système de son, ajoute l’homme de Mont-Saint-Hilaire. Mon père m’a dit d’en acheter un qui serait rentable pour que je puisse faire des danses dans les sous-sols d’église. Ça a grossi au fil des ans.»

M. Laporte veut pousser les jeunes à croire en leurs  rêves et à ne pas se laisser influencer par les autres.

«Les jeunes doivent allumer et s’accrocher à une passion. C’est mon père qui m’a poussé vers mon rêve, sinon, je serais resté tout seul dans mon sous-sol avec mon système de son.»

Un cadeau à Beloeil

Trans-Québec est aussi derrière l’événement Showfrette – Weekend en lumière, dont la troisième édition s’est tenue dans le Vieux-Beloeil les 10 et 11 mars.  Développé en collaboration avec la Ville de Beloeil, la paroisse Trinité-sur-Richelieu ainsi que les Productions B7 Inc., cet événement permet aux visiteurs d’apprécier les projections sur la façade de l’église Saint-Matthieu et des jeux de lumières colorées.

Tout au long du weekend en lumière, les visiteurs ont pu admirer plus de 200 œuvres d’art signées par une cinquantaine d’artistes de partout au Québec. Cette année, onze élèves de l’école secondaire Ozias-Leduc ont également contribué à la projection! «Le Showfrette est un cadeau que j’ai fait à Beloeil, à mon village», souligne Pierre Laporte.

 

image