3 avril 2015
Le Forum jeunesse Montérégie Est suspend ses activités
Par: L'Oeil Régional
Le coordonnateur du Forum jeunesse Montérégie Est, Luc Martinet, et la présidente Julie Patenaude.

Le coordonnateur du Forum jeunesse Montérégie Est, Luc Martinet, et la présidente Julie Patenaude.

INCERTITUDE. Le Forum jeunesse Montérégie Est (FJME) a décidé d’interrompre ses activités et a mis à la porte, jeudi, quatre de ses cinq employés en raison du financement du gouvernement québécois, prévu pour le 1er avril, qui manque toujours à l’appel. Plusieurs projets sont alors mis sur la glace pour une durée indéterminée.

L’incertitude plane depuis plusieurs semaines au-dessus du FJME dont les bureaux sont à Mont-Saint-Hilaire. L’organisme représentant les jeunes de moins de 35 ans auprès d’instances de la région pourrait être aboli. Le Secrétariat à la jeunesse du Québec souhaiterait fusionner les trois forums de la Montérégie, ce qui mettrait fin à l’existence du FJME. Mais les détails sur ce projet tardent à venir, tout comme l’enveloppe budgétaire du gouvernement.

«On s’est fait annoncer verbalement une fusion. Mais là, on ne sait plus si c’est seulement un forum jeunesse ou le maintien des trois forums jeunesse. En plus, on ne sait pas s’il va y avoir de l’argent de confirmé, soit pour les trois forums jeunesse ou pour un seul», explique le coordonnateur du forum, Luc Martinet. Celui-ci demeure le seul à l’emploi afin d’assurer un suivi administratif.

Le FJME est rattaché à la Conférence régionale des élus Montérégie Est (CRE) qui cesse aussi ses activités. La CRE n’est pas plus informée sur l’avenir de l’organisme créé en 2005.

Le FJME attend 834 000$ du gouvernement du Québec pour l’année 2015-2016. Ce montant comprend les coûts de fonctionnement du forum et le financement de divers projets.

La fusion pourrait entraîner une diminution des moyens financiers et des pertes d’emplois, indique le FJME. Selon le scénario proposé, le financement chuterait de 20% pour l’ensemble de la Montérégie.

«Un recul important»

La présidente du FJME, Julie Patenaude, dénonce le projet des fusions. «C’est un recul important», dit-elle.

Selon elle, la décision aura un impact sur les services. «On ne voit pas comment on pourrait atteindre les mêmes résultats avec moins d’employés, un plus grand territoire à couvrir et un plus grand nombre de jeunes à couvrir», soutient Mme Patenaude.

La présidente avance que le nombre de jeunes en Montérégie équivaut à celui de Laval, des Laurentides et de Lanaudière mis ensemble. «Le fait de fusionner va nous éloigner du terrain. Ce qu’il faut comprendre, c’est que dans les projets qu’on réalise, la proximité est super importante avec les maisons des jeunes, les écoles, les MRC et les jeunes. En centralisant trois forums en un et en diminuant les ressources, c’est impossible qu’on arrive aux mêmes résultats qu’on a présentement.»

Mme Patenaude juge «inexplicable» la décision du Secrétariat à la jeunesse. «On n’a pas le bien-fondé de cette décision. On a fait plusieurs démarches pour avoir des réponses.»

Le gouvernent du Québec a pris note des questions du journal, mais sans y répondre.

image