27 septembre 2019
Élections fédérales
Le directeur de scrutin logé à l’ancien Telus
Par: Denis Bélanger

Claude D. Fagnant occupe les fonctions de directeur de scrutin de Beloeil-Chambly depuis 2011. Photo Denis Bélanger | L’Œil Régional ©

C’est à l’ancien bâtiment de Telus, situé sur la route 116 à Mont-Saint-Hilaire, que le directeur de scrutin (DS) de la circonscription de Beloeil-Chambly, Claude D. Fagnant, et les membres de son équipe ont installé leur bureau pour la durée de la présente campagne électorale fédérale.

M. D. Fagnant reconnaît qu’il n’est jamais facile de trouver un local pour le DS. Au scrutin de 2015, les employés d’Élection Canada avaient occupé un local du Mail Montenach qui n’était pas disponible cette année. En fait, le bâtiment de Telus vacant depuis 2018 était le 7e choix du DS.

« C’est difficile de trouver quelque chose d’assez spacieux. Lorsque je fais une réservation de local, je ne peux pas faire de dépôt, explique-t-il. J’ai fait plusieurs demandes de locaux : ils étaient non disponibles ou en transition de vente. Je voulais être le plus près possible du plus grand centre de ma circonscription. Mais nous sommes finalement chanceux, le local choisi servait déjà d’espace à bureaux. »

La location d’une vingtaine de lieux de votation pour abriter entre 230 et 240 votes est aussi une tache difficile de l’avis de Claude D. Fagnant. « Contrairement aux élections provinciales, je n’ai pas accès à des écoles. Donc, je dois me tourner notamment vers des centres communautaires. J’ai finalement loué tous les lieux de vote. »

Il reste encore beaucoup de pain sur la planche au DS d’ici le jour du vote. Il doit notamment recruter 800 employés pour le 21 octobre. « Le recrutement n’est pas facile. Mais depuis 2015, nous acceptons les gens de 16 ans. Ça leur permet de participer au processus démocratique en plus de toucher un revenu. Les gens intéressés peuvent postuler en ligne. »

Déjà possible de voter
Les gens peuvent déjà aller voter au bureau du directeur de scrutin en présentant les pièces d’identité requises. Cette année, la carte de l’électeur sera reconnue comme pièce d’identité, mais sera expédiée par la poste dans la semaine du 30 septembre. Les votes peuvent aussi être envoyés par la poste.

« Ce sont des services qui ne sont pas encore très connus. Ça permet aux gens qui seront à l’extérieur le jour du vote ou lors du vote par anticipation d’exercer leur droit démocratique, explique M. D. Fagnant. D’ici à ce que la période de candidature soit terminée, soit le 30 septembre, les gens inscriront leur vote sur un bulletin en blanc où ils inscrivent le nom du candidat et son parti. »

Le vote par anticipation se déroulera du 11 au 14 octobre, de 9 h à 21 h. Actuellement, plus de 90 000 électeurs sont inscrits sur la liste. Tous ceux qui auront 18 ans d’ici le 21 octobre inclusivement doivent s’inscrire, une opération qui peut se faire en ligne.

image