22 février 2017
Le devoir de s’améliorer
Par: Vincent Guilbault
Dominique Filion

Dominique Filion

Dominique Filion

Dominique Filion

AFFAIRES. Pour être un homme d’affaires accompli, ça demande une volonté constante de s’améliorer. C’est le mot d’ordre de Dominique Filion, fondateur de la compagnie d’aménagement paysager qui porte son nom.

Sur le présentoir près du bureau de l’entrepreneur sont posés une douzaine de trophées ou de prix que l’entreprise a remportés, preuve de son travail constant en matière d’innovation. Dominique Filion vient d’y ajouter les deux prix décernés plus tôt cette année par l’Association des paysagistes professionnels du Québec, grâce à deux de ses projets de transformation de terrasse.

Lors de notre passage, la cour de son commerce est plutôt vide. «Le soir, j’ai 25 camions alignés là», nous dit-il.

Surprenant pour une entreprise qui à la base était un emploi d’été de tontes de pelouses. L’entreprise de 62 employés gère aujourd’hui les aménagements paysagers de plusieurs villes de la région et met en œuvre son savoir-faire dans des projets d’envergure comme le projet de condos Saint-Bruno-sur-le-Lac.

À son compte

Comme Dominique Filion était un cycliste de championnat dans son adolescence, la coupe de gazon lui permettait de se payer des vélos et de les entretenir.

Après avoir accroché son vélo, Dominique pensait aussi à 18 ans à abandonner sa jobine pour se lancer dans le milieu du travail. C’est son père qui le pousse à continuer, à voir plus grand. Il dresse donc un plan d’affaires et approche son grand-père pour obtenir les liquidités nécessaires pour financer sa petite entreprise: camion usagé, tondeuse, taille-bordure, etc.

De fil en aiguille, l’entrepreneur bonifie son offre de service. Il suivra des cours à l’institut de technologie alimentaire et en administration. Sa mère se joindra à lui en se dotant d’une formation en architecture du paysage. «Elle a développé tout le département d’architecture du paysage, la section design grâce à laquelle notre entreprise se démarque et remporte des prix. Elle a maintenant trois architectes qui travaillent pour elle», explique M. Filion.

Puis sa sœur se greffe aussi à l’entreprise pour s’occuper de la gestion des ressources humaines, puis son père devient le responsable de l’entretien et du service à la clientèle. D’une entreprise familiale bâtie à l’envers (le fils engage les parents), Services paysagers Dominique Filion deviendra finalement une entreprise florissante dans son domaine, offrant des services à la pièce ou clés en main en déneigement, en entretien paysager, en création de plates-bandes, en horticulture, en aménagement, en maçonnerie et plus encore, un peu partout à Montréal et sur la Rive-Sud.

D’ailleurs, l’aspect déneigement lui permet aussi d’offrir du travail à ses employés en hiver, ce qui explique en partie son taux de rétention de personnel de 95 %. Mais il faut aussi offrir des conditions de travail préférentielles, dit-il.

«Ça permet d’assurer une efficacité, une expérience, une qualité. Ça me permet d’avoir des employés motivés à s’améliorer dans les postes clés de l’entreprise.»

Encore une fois, tout est une question d’amélioration constante et une volonté de toujours chercher à innover et à s’entourer des meilleurs. «Comme en vélo. Si tu veux devenir bon, savoir comment gagner tes courses et t’entraîner, roule avec les meilleurs.»

image