20 mai 2020
Le déconfinement sportif se fait aussi sentir dans la région
Par: Denis Bélanger

Les terrains de tennis de plusieurs villes seront accessibles aux gens dès cette semaine, mais seulement en simple. Photothèque | L’Œil Régional ©

Plusieurs entreprises de sports et de loisirs ainsi que des municipalités de la Vallée-du-Richelieu ont eu assez d’une semaine pour se réorganiser et être prêts à accueillir les sportifs dans leurs installations dès le 20 mai.

Publicité
Activer le son

La ministre déléguée aux sports et aux loisirs, Isabelle Charest, a dévoilé le 13 mai la première phase du déconfinement sportif qui donnait le feu vert à la reprise de quelques activités sportives. Dans la liste des activités permises, on retrouve des disciplines sportives extérieures qui se pratiquent en solo ou en groupes très restreints.

Contrairement aux écoles et aux commerces, ce déconfinement s’opère partout simultanément dans la province, incluant le territoire de la Communauté métropolitaine de Montréal, afin d’éviter les déplacements interrégionaux.

Plusieurs golfeurs de retour

L’un des deux principaux sports inclus dans cette reprise d’activités est le golf. Plusieurs clubs rouvrent leurs portes dès mercredi, dont Belœil, la Seigneurie (Mont-Saint-Hilaire) La Madeleine (Sainte-Madeleine) et les Arpents Verts (Saint-Mathieu-de-Belœil).

La COVID-19 ne limitera pas le nombre de joueurs permis pour plusieurs terrains de golf alors que les groupes de quatre sont permis. Le Club de golf la Seigneurie effectuait déjà des départs au neuf minutes et pourra continuer d’accueillir quotidiennement 230 joueurs. « Il y a plusieurs mesures à mettre en place. Des lavabos seront installés à plusieurs endroits, il y aura des séparateurs dans les voiturettes. Rappelons que les vestiaires seront fermés et que les gens devront se changer dans leur voiture. Nous sommes aussi en train de regarder pour avoir le système de levier permettant aux joueurs de récupérer leur balle sans aller la chercher dans le trou », expliquait le directeur Frédéric Tessier.

La situation entraînera toutefois une grande période d’adaptation pour le Golf des Arpents Verts qui doit instaurer un système de réservations. « Nous avons un grand défi d’ouverture étant donné que nous sommes un golf sans réservation », admet Lyne Drolet.

De son côté, le directeur général du Club de golf Belœil, Philippe Mongeau, croit que la pandémie va peut-être aussi modifier les habitudes de réservation des golfeurs. « Les gens ont hâte de sortir, ils sont confinés depuis des semaines. Ils vont peut-être moins regarder la météo pour réserver ou ils vont prendre une chance même si les possibilités d’averses pouvaient être élevées. »

Les raquettes aussi

L’autre sport majeur inclus dans la première phase de déconfinement est le tennis extérieur. Les municipalités de McMasterville, Saint-Marc-Sur-Richelieu et Saint-Basile-le-Grand ouvriront les terrains de tennis dès mercredi. Notons que la Ville de Saint-Basile-le-Grand a décidé d’offrir l’activité gratuitement cet été, mais seulement à ses résidents, et les cours sont interdits.

À Beloeil, les terrains du parc Victor-Brillon seront ouverts à compter du jeudi 21 mai, alors que les terrains du parc Eulalie-Durocher, qui sont en terre battue, ouvriront pour leur part dans la semaine du 25 mai.

Mont-Saint-Hilaire ouvrira ses terrains de tennis au public le 21 mai. Les non-résidents pourront également s’échanger des balles. « La suggestion d’ajouter un espacement de 10 minutes entre les parties pour éviter les croisements des joueurs sera appliquée, a déclaré la porte-parole Julie Benjamin. Étant donné le contexte actuel, les travaux de réfection des surfaces, qui étaient prévus cette année, ne seront pas effectués avant l’automne prochain. »

Saint-Jean-Baptiste et Otterburn Park ont également confirmé la réouverture prochaine des terrains de tennis, sans avancer de dates. Otterburn Park doit notamment effectuer des travaux d’éclairage.

Les autres sports

D’autres activités sont incluses dans le déconfinement, dont le cyclisme de tout genre, l’équitation, le canoë-kayak, l’aviron et l’athlétisme. Le vélo parc (pumtrack) de Saint-Marc-sur-Richelieu sera accessible dès le 20 mai. Du côté de la piste de BMX de Saint-Jean-Baptiste, des travaux doivent être effectués à la fin du mois avant son ouverture.

Mais pour des centres d’équitation comme celui de la Nouvelle-France à Saint-Jean-Baptiste, il y n’a pas de réouverture prévue pour l’instant. « Toutes les activités qui sont supervisées ou guidées ne sont pas permises », a confirmé la propriétaire Priscille Ouellet.

Du côté du canoë-kayak, le Club de canotage d’Otterburn a bon espoir de pouvoir envoyer des athlètes, surtout les plus vieux, pagayer en simple sur la rivière dès le 20 mai. Il n’y aura toutefois pas de location d’embarcation pour le public la semaine prochaine, selon les indications de la Ville. Le Centre communautaire et culturel de Pointe-Valaine demeure fermé.

La piste d’athlétisme située à l’école secondaire Polybel de Belœil ne sera pas accessible, car la Ville commence dans les prochains jours la réfection du terrain synthétique et de l’anneau d’athlétisme. Belœil a toutefois ouvert la majorité de ses espaces verts, en interdisant toutefois l’utilisation des modules de jeux et du mobilier urbain.

image