4 février 2021
Soccer
Le CSVR reçoit un coup de pouce des municipalités
Par: Denis Bélanger

En 2019, le Club comptait plus de 2000 joueurs, presque deux fois plus qu’à l’été 2020 en raison de la pandémie. Photo gracieuseté

Le Club de soccer de la Vallée du Richelieu (CSVR) reçoit un coup de pouce financier des municipalités pour passer au travers de la pandémie de COVID-19 qui a eu un impact notamment sur les inscriptions l’été dernier.

Publicité
Activer le son

McMasterville a annoncé la semaine dernière qu’elle suspendait le loyer pour la location des locaux que le CSVR occupe sur son territoire. Ce répit de loyer couvre la période allant du 1er juillet 2020 au 30 juin 2021 et représente une somme de 4440,29 $. La Municipalité a posé ce geste à la suite de la demande de l’organisme.

« Nous souhaitions donner un coup de pouce au CSVR afin que son équipe puisse concentrer ses efforts aux bons endroits et que celle-ci puisse poursuivre sa mission auprès des jeunes et citoyens de la région. La pandémie a frappé́ dure pour les organismes ainsi que pour les jeunes et les équipes sportives. La pratique du sport est essentielle pour le maintien d’une bonne santé physique et mentale, c’est pourquoi il était important pour nous de lui accorder ce répit », commente le maire Martin Dulac.

La directrice générale du CSVR, Andréanne Gagné, reconnaît que cette aide permet à son organisme de mieux respirer. En 2019, le Club comptait plus de 2000 joueurs, mais en avait seulement la moitié à l’été 2020 en raison de la pandémie.

Outre la gratuité du loyer, le CSVR a pu aussi bénéficier de l’utilisation gratuite des terrains de Belœil, Mont-Saint-Hilaire et  McMasterville en 2020.

« Il n’est pas exclu que nous demandions l’utilisation gratuite des terrains pour 2021. On va voir ce qui va se passer. Nous sommes néanmoins conscients que ça représente des coûts aussi du côté des villes », ajoute Mme Gagné.

Le CSVR lancera ses inscriptions juste avant la semaine de relâche comme à l’accoutumée. Évidemment, il risque d’y avoir des différences pour ce qui est des modalités de paiement des frais d’inscription. L’organisme a eu beaucoup de pain sur la planche l’an dernier simplement à gérer les demandes de remboursement lorsque le Québec a été frappé de plein fouet par le coronavirus.

« On a espoir qu’il y aura une saison. Soccer Québec discute avec la santé publique et nous nous préparons en conséquence. Nous organisons des activités en ligne pour rassembler nos membres en vue de la prochaine saison. Nous aurons d’ailleurs le 5 février une conférence virtuelle avec l’ancien joueur professionnel et actuel entraîneur adjoint du CF Montréal, Patrice Bernier », ajoute Andréanne Gagné.

image