25 janvier 2017
Le comité de la zone A-16 prêt à amorcer le travail
Par: Denis Bélanger
Suzanne Simard et Jacques Charbonneau espèrent que plusieurs citoyens participeront à la manifestation.

Suzanne Simard et Jacques Charbonneau espèrent que plusieurs citoyens participeront à la manifestation.

Cinq résidents de Mont-Saint-Hilaire siégeront au comité qui se penchera sur l’avenir des terrains vacants de la zone A-16 dans le secteur du chemin de la Montagne.

Jean-Yves Héroux du secteur de la Pommeraie, Claude Roy du chemin de la Montagne, Rachel Provost du flanc sud (Paul-Émile Borduas), Claude Rainville, qui habite à l’extérieur de la zone A-16, et Isabelle Thibault, de l’Association des citoyens de Mont-Saint-Hilaire, ont été nommés sur ce comité pour un mandat d’un an. Notons que M. Rainville et Mme Thibault siégeaient déjà sur le Comité consultatif ad hoc relatif à l’évaluation des orientations de développement et à l’intégration du PMAD à Mont-Saint-Hilaire, dont les travaux sont étroitement liés au sort de la zone A-16. «Il y avait au total 16 candidats et il y avait aussi une présence géographique que nous voulions assurer sur ce comité», a expliqué le conseiller Émile Grenon Gilbert.

Ce dernier, ainsi que les conseillers Jean-Pierre Brault et Sylvain Houle, prendront également part aux travaux du nouveau comité. Le directeur du service de l’aménagement du territoire et de l’environnement, ou son représentant, complète la table de travail.

Rappelons que la zone A-16 constitue un enjeu préoccupant pour plusieurs citoyens qui craignent une diminution de la qualité de vie avec la réalisation d’un développement résidentiel. La Ville a une obligation de densité dans ce secteur de 21 unités par hectare.

Les membres du comité analyseront deux scénarios: l’acquisition complète de la zone pour empêcher tout développement ou l’adoption d’un plan particulier d’urbanisme pour réduire la densité grâce aux clauses d’exception.

Notons qu’il y aura une consultation publique sur le plan d’urbanisme durable (PUD), dans lequel s’inscrit la zone A-16, le 2 février. Les élus ont adopté la première ébauche du PUD le 9 janvier dernier.

image