27 août 2020
Rentrée des classes
Le Collège Saint-Hilaire se fait créatif
Par: Denis Bélanger

Le Collège dispose de quatre chapiteaux, dont un contenant des tables de ping-pong pour la récréation.

Au Collège Saint-Hilaire, la direction a fait preuve d’imagination pour accueillir 100 % des élèves au campus et offrir l’ensemble des cours. Des chapiteaux ont notamment été installés pour permettre la tenue de classes extérieures.

Publicité
Activer le son

Des cours d’arts plastiques, de dessin, de danses, d’art dramatique ainsi que des cours de mathématiques pourront être donnés par les enseignants à l’extérieur. Le Collège dispose de quatre chapiteaux, dont un contenant des tables de ping-pong pour la récréation. « Ça va faciliter notre tâche pour les premières semaines de l’école, car les contraintes à l’extérieur sont moindres qu’à l’intérieur », souligne le directeur général du Collège, Jean-François Guay.

Ce dernier avance que l’école sera en mesure d’offrir tous les cours optionnels qui figuraient au programme l’an dernier. « Nous avons trouvé des solutions novatrices pour répondre à toutes les demandes. On a réussi à s’agrandir par en dedans. Depuis le début du mois d’août, nous travaillons pour repousser les contraintes. Nous avons l’opportunité d’être responsables de nos propres horaires. »

Sur le plan du transport, les 15 autobus scolaires desservant le Collège seront disponibles. « Nous avons été en mesure de nous assurer de pouvoir transporter tous nos élèves. Nous avons modifié les circuits pour y arriver. Dans le cas d’élèves en garde partagée, nous pouvons assurer le transport aux deux adresses, ce qui n’est pas le cas partout », ajoute M. Guay.

Le directeur a bon espoir que les élèves se conformeront aux normes sanitaires en ce calendrier scolaire hors du commun. « Nous n’avons pas embauché de surveillant supplémentaire pour la police du masque. Je crois qu’on va observer à l’école ce qui se passe en société, c’est-à-dire que le masque ou le couvre-visage sont de plus en plus acceptés. De plus, les élèves ont hâte de retourner à l’école et de revoir leurs amis; ils vont donc tout faire en sorte pour que ça fonctionne. »

Inscriptions en hausse

La COVID-19 a amené le Collège à revoir son processus d’admission des nouveaux élèves. « Comme à l’habitude, en mai, nous faisons une sélection de deux groupes avec des élèves de cinquième année pour qu’ils soient fixés avant le début de la dernière année du primaire, explique Jean-François Guay. Pour le calendrier 2021-2022, nous avons fait en mai une séance virtuelle où les gens ont envoyé leur candidature. Les deux autres groupes seront comblés cet automne avec des élèves de sixième. »

M. Guay note une légère hausse du nombre d’inscriptions, mais ne l’attribue pas à une mouvance entre le public et le privé. « Oui, le Collège a été en mesure de faire son enseignement en ligne rapidement, et ce, jusqu’à la fin de l’année scolaire. J’attribue plutôt cette hausse à l’augmentation de la population étudiante dans la région. »

Remboursement et collaboration

Quelques parents d’élèves se sont retrouvés sans emploi en raison de la pandémie et en situation financière précaire. La direction se fait un devoir d’aider ces personnes pour trouver une solution. « Nous avons quelques parents qui ont communiqué avec moi et on va les soutenir à travers la Fondation du Collège. Nous restons souples, car nous demeurons des partenaires avec les parents. Notons que nous avons remboursé tous les services non rendus l’an dernier. »

image