14 avril 2016
Le bâtiment du Marché Baril reprendra vie cet été
Par: Denis Bélanger
Voici le plan du projet de Rocky Vachon qui veut transformer une ancienne épicerie en restaurant.

Voici le plan du projet de Rocky Vachon qui veut transformer une ancienne épicerie en restaurant.

ÉCONOMIE. L’ancien bâtiment du Marché d’alimentation Baril devrait héberger au moins trois commerces, dont un restaurant. Le promoteur attend que tout soit ficelé avant d’en dévoiler davantage.

«Je peux vous dire que ce sera un restaurant d’une certaine qualité. Il y aura une grande terrasse sur le toit», commente l’entrepreneur d’Otterburn Park, Rocky Vachon.

Situé au coin du chemin des Patriotes Nord et de la rue Sainte-Anne, l’ancienne épicerie devrait aussi contenir une crèmerie ainsi qu’un commerce de type artisanal, probablement une boulangerie. Il y a aussi des possibilités d’accueillir un quatrième locataire. «Nous aurons 2500 pieds carrés de terrasse à l’étage et 500 pieds carrés au sol», ajoute M. Vachon, propriétaire de Construction Rocky Vachon et d’Investissements Rocky Vachon.

L’homme d’affaires s’est porté acquéreur du bâtiment à la fin de l’année dernière et a entrepris dernièrement les travaux de rénovation. L’investissement est estimé à 1,3 M$. Rocky Vachon souhaite avoir terminé la construction pour le 15 juin.

L’entrepreneur assure que son projet revêtira un cachet particulier. «Il faut se rappeler que ce bâtiment était à l’époque un magasin général. Nous n’avons pas été capables de sauver la brique extérieure, mais nous travaillons pour récupérer notamment la brique intérieure. C’est très intéressant comme projet.»

Comme tout projet commercial, M. Vachon devra obtenir les approbations de la part de la Ville de Mont-Saint-Hilaire. En février, le Comité consultatif d’urbanisme (CCU) a recommandé au conseil municipal de donner une orientation préliminaire favorable au projet. Une nouvelle rencontre avec le CCU est prévue pour le 19 avril.

Manque de relève

Le Marché d’alimentation Baril était dans le paysage commercial de Mont-Saint-Hilaire depuis des décennies. Les frères Alain et Hervé Trudeau possédaient le commerce depuis 1980. Le magasin n’a pu continuer en raison notamment d’un «manque de relève pour les petites surfaces».

Les propriétaires ont annoncé l’été dernier la fermeture officielle du marché. Le bâtiment était à vendre depuis un bon moment, mais les propriétaires ont commencé à réduire leur inventaire dès février 2015, alors qu’une offre d’achat avait été déposée en décembre.   

image