2 juin 2017
Le baseball a la cote dans la Vallée
Par: Denis Bélanger
Une entraîneuse d’une équipe atome B de Belœil encourage ses joueurs.

Une entraîneuse d’une équipe atome B de Belœil encourage ses joueurs.

La pratique du baseball connaît un regain de vie significatif dans plusieurs municipalités du Québec. Les associations de Belœil et Mont-Saint-Hilaire/Otterburn Park n’échappent pas à ce phénomène.
 

Des premiers signes de cet engouement renouvelé sont apparus l’an dernier sur le plan administratif. Belœil, Mont-Saint-Hilaire et sept autres associations ont milité, avec succès, pour former l’Association régionale de baseball Richelieu-Yamaska. Ces associations faisaient partie avant de la Rive-Sud, qui était devenue très volumineuse avec plus d’une vingtaine d’associations et plus de 5000 joueurs. La nouvelle entité administrative a commencé ses opérations cette année et l’expérience se passe bien selon les présidents d’association.

Belœil compte maintenant dans ses rangs plus de 300 membres, comparativement à une soixantaine seulement il y a dix ans. En plus d’aligner un total de 21 équipes dans les catégories atome, moustique, pee-wee, bantam et midget, l’Association a aussi récolté 90 inscriptions pour le programme de développement Rallye Cap.

«Nous sommes sûrs de pouvoir atteindre le cap des 100 joueurs, avance Sylvain Giguère, président de l’Association du baseball mineur de Belœil (ABMB). Ce programme permet aux jeunes de 4 à 7 ans d’apprendre les rudiments du baseball sous forme d’ateliers. On ne fait pas de parties, car à cet âge, les enfants vont déconnecter. Le programme est tellement bon qu’on commence à le voir apparaître aux États-Unis.»

Les chiffres de l’ABMB, qui dessert aussi McMasterville et Saint-Mathieu-de-Beloeil, ne tiennent pas compte des joueurs de Belœil qui évoluent dans le double lettre. On en retrouve une douzaine dans les formations pee-wee et bantam AA. «C’est certain qu’on commence à être un peu accoté pour l’utilisation des terrains, ajoute M. Giguère. Il se joue beaucoup de baseball à Belœil. Le Rallye Cap les occupe d’ailleurs à lui seul quatre soirs par semaine. Nous aurons aussi cet été le défi triple jeu local ainsi que les championnats régionaux atome. Nous aimerions évidemment avoir plus de terrains éclairés pour tenir des matchs plus tard.»

Les inscriptions sont aussi encourageantes et stables à l’Association de baseball mineur de Mont-Saint-Hilaire/Otterburn Park (ABMO). L’organisme compte tout près de 200 joueurs, soit une cinquantaine pour le Rallye Cap, et 13 équipes des niveaux atome jusqu’à midget. Notons que pour le midget B, les joueurs de Mont-Saint-Hilaire joueront avec les jeunes de Belœil.

«Nous aurons plusieurs beaux événements, notamment le défi triple jeu local ainsi que les jeux régionaux moustique, ajoute Guy Larouche qui a succédé à André Bergeron à la présidence de l’ABMO. Nous espérons que le beau temps sera de la partie cette saison.»

L’ABMO tiendra son ouverture officielle le 3 juin tandis que l’ABMB a inauguré officiellement sa saison le week-end dernier.

image