22 janvier 2020
La Vallée en route vers le Super Bowl
Laurent Duvernay-Tardif réalise son rêve
Par: Denis Bélanger

Le joueur de ligne offensive a vécu les célébrations d’après-match aux côtés de sa copine Florence Dubé-Moreau ainsi que de son ami et agent Sasha Ghavami.

Le joueur de football de Saint-Jean-Baptiste Laurent Duvernay-Tardif deviendra, le 2 février prochain, le deuxième joueur québécois de l’histoire après Jean-Philippe Darche à participer au Super Bowl. Son entourage et son patelin ressentent déjà une fierté à encourager les Chiefs de Kansas City et à conspuer poliment les 49ers de San Francisco.

Publicité
Activer le son

« Super Bowl Bound. Plus beau moment sportif », a notamment écrit Laurent Duvernay-Tardif sur sa page Facebook après la victoire des siens à domicile dimanche aux dépens des Titans du Tennessee au championnat de l’Association américaine (AFC). Les amateurs de football ont pu voir à la télévision un Laurent Duvernay-Tardif très ému déclarant notamment à RDS « On l’a eu ».

Le joueur de ligne offensive a vécu les célébrations d’après-match aux côtés de sa copine Florence Dubé-Moreau ainsi que de son ami et agent Sasha Ghavami. « Je suis rempli de fierté et de joie de voir Laurent atteindre le Super Bowl. De vivre cela à ses côtés est d’autant plus spécial. C’est tout à son honneur et il récolte les fruits de toutes ces années d’efforts. Il reste un match pour aller jusqu’au bout et je suis certain qu’il sera prêt pour celui-ci », a confié Ghavami à L’Œil Régional.

Ses proches l’ont suivi de près
Le téléphone de Laurent Duvernay-Tardif a dû déborder de messages et d’appels manqués après la victoire de son équipe. Il a reçu un mot de félicitations de sa petite sœur Marilou Duvernay-Tardif, qui est un espoir prometteur de la relève canadienne en aviron. Rappelons que c’est son frangin qui l’a encouragée à essayer ce sport qu’il avait pu pratiquer à McGill. Marilou a regardé le match à partir de la Colombie-Britannique où elle participe aux pré-camps olympiques en préparation des Jeux d’été de Tokyo cette année.

« Nous avions un entraînement le matin. J’ai pu regarder le match chez une coéquipière d’aviron. C’était vraiment le fun et stressant. Je n’aurais pas pu écouter cela seule chez moi. Il y avait beaucoup d’emphase sur ce match et tout ce qui rejouait dans nos têtes, c’était la fin de match de la finale de l’AFC contre les Pats [les Chiefs avaient perdu en prolongation]. Dimanche, le premier quart a été un peu difficile pour les Chiefs, mais après, ils ont vite pris le contrôle du match. »

L’athlète de 21 ans ignorait toutefois au moment de mettre sous presse si elle assisterait ou non au match du Super Bowl qui sera disputé à Miami, en Floride. « Je suis encore à débattre des pour et des contre. Aller voir mon frère au Super Bowl, ça n’arrive qu’une seule fois dans une vie. Je veux être présente, mais ne pas mettre en péril mon rêve olympique. »

Laurent Duvernay-Tardif a aussi échangé quelques mots dimanche soir avec son bon ami Olivier Bourgeois, kinésiologue et propriétaire du Gym Active Performance de Belœil. Bourgeois a fait la connaissance du colosse alors qu’il jouait dans les rangs universitaires. Il l’a accompagné dans sa préparation pour les rangs professionnels et dans ses premières années dans la NFL. Aujourd’hui, Olivier Bourgeois s’implique beaucoup dans la Fondation LDT où il accompagne le footballeur dans ses tournées pour inciter les jeunes à être actifs.

« Le sentiment de partisan, les Chiefs sont mon équipe, et celui de coach, de voir son athlète gagner, étaient difficiles à décrire. J’étais tellement content pour lui et je me suis mis à penser à tout le cheminement qu’on a fait ensemble depuis 2013-2014. Ce gars a atteint son but ultime qui est d’aller au Super Bowl. C’était un moment euphorique. On n’arrêtait pas de se dire lui et moi que c’était fou et que nous n’en revenions pas. […] Je lui ai dit, va fêter ça avec ton monde, je suis fier de toi. Ç’a été très court, mais un beau moment. »

Une fierté pour le milieu
La présence de Laurent Duvernay-Tardif au Super Bowl laissera une belle carte de visite pour les Pirates du Richelieu où il a fait ses premiers pas dans le football. « Nous sommes bien fiers d’avoir eu chez nous un joueur de la trempe de Laurent. Nous sommes très heureux pour lui et souhaitons une victoire des Chiefs. C’est aussi mon équipe préférée. S’il gagne, nous espérons qu’il viendra montrer le trophée aux Pirates cet été », a déclaré le président de l’organisation, Marc Labrecque.

La mairesse de la municipalité de Saint-Jean-Baptiste, où demeurent encore les parents du footballeur, Marilyn Nadeau, avait aussi des mots d’encouragement pour lui et les Chiefs. « LDT fait rêver chaque petit athlète en nous! Je suis la mairesse de la municipalité où il a grandi avec grande fierté. De plus, je peux vous dire que, comme maman d’un joueur des Pirates à l’offensive, LDT montre la voie à suivre. »
Les Chiefs, deuxième meilleure fiche en saison régulière de la l’Association américaine, affronteront les 49ers de San Francisco, première de l’Association nationale. Les deux formations ne se sont pas encore affrontées cette année.

image