18 juillet 2016
L’ancien dg d’Otterburn Park demande sa réintégration
Par: L'Oeil Régional
Les directeur général de la Ville d'Otterburn Park, Daniel Desnoyers.

Les directeur général de la Ville d'Otterburn Park, Daniel Desnoyers.

Une semaine après son congédiement, l’ancien directeur général d’Otterburn Park, Daniel Desnoyers, demande sa réintégration et une compensation dans une plainte déposée au Tribunal administratif du travail contre la Ville d’Otterburn Park, qui lui aurait fait des reproches «vagues et non soutenus».

Il dénonce la décision du conseil municipal de l’avoir destitué, le 22 juin dernier. «Depuis les dernières élections municipales, l’équipe de la mairesse Danielle Lavoie critique sans cesse mon travail», écrit M. Desnoyers dans sa plainte déposée le 29 juin.

Selon lui, les reproches à son endroit «ont toujours été formulés de manière ambiguë, sans être soutenus par des faits précis». Pour chaque critique, l’ex-haut fonctionnaire déclare avoir envoyé des «réponses écrites exhaustives», mais sans jamais obtenir de retour de la Ville.

«La Ville ne m’a jamais invité à m’expliquer devant l’ensemble des membres du conseil municipal», ajoute-t-il.

Des mesures discriminatoires

En plus de vouloir retrouver son poste, Daniel Desnoyers exige à la Ville le versement d’une pleine compensation pour les pertes subies et le rétablissement de tous ses droits et privilèges. Il veut aussi que la Ville cesse d’exercer «des mesures discriminatoires ou de représailles» à son égard.

Rappelons que le conseil municipal d’Otterburn Park a suspendu à deux reprises Daniel Desnoyers en moins d’un an avant de le congédier. Sa dernière suspension remonte à mars 2016. La plupart des élus lui ont reproché un manque de collaboration. Notons que deux conseillers s’étaient opposés à la suspension ainsi qu’au congédiement.

Depuis 2015, M. Desnoyers a envoyé plusieurs plaintes à la Commission des normes du travail contre la Ville pour harcèlement psychologique et pratique illégale, entre autres. Le Tribunal devrait entendre l’ensemble des plaintes à la fin septembre pendant une première audience.

De son côté, la mairesse Danielle Lavoie affirme que la Ville répondra à la dernière plainte de M. Desnoyers. «Nos avocats sont là-dedans et il va avoir une réponse qui va être donnée.»

image