14 février 2018
Dîner des maires à la Chambre de commerce
La régionalisation au cœur des discussions
Par: Karine Guillet

Yves Corriveau, Diane Lavoie et Martin Dulac. photo Robert Gosselin

Les municipalités de la région feront un pas de plus vers la concertation, alors que la MRC Vallée-du-Richelieu devrait implanter un comité d’infrastructures régionales cette année, a annoncé la préfète de la MRC, Diane Lavoie.

Mme Lavoie s’est adressée devant une salle comble à la Chambre de commerce et d’industries de la Vallée-du-Richelieu (CCIVR), à l’occasion du dîner des maires, avec ses confrères de Mont-Saint-Hilaire et de McMasterville, Yves Corriveau et Martin Dulac. Le thème de la concertation est d’ailleurs revenu à plusieurs reprises dans le discours des élus.

L’idée d’unir les forces est dans l’air depuis quelque temps, alors que M. Corriveau avait laissé entendre qu’il souhaitait entamer des discussions avec ses homologues pour un complexe sportif régional. Après une activité de lac-à-l’épaule, en janvier, les élus étaient d’accord pour mettre sur pied un comité d’infrastructures communautaires, culturelles et sportives.

Le comité devra dans un premier temps faire l’inventaire des infrastructures existantes et compiler les besoins non répondus. Il aura par la suite le mandat de déterminer les responsabilités de chacune des municipalités. Un comité qui contribuera à faire de la MRC une région forte, croit la préfète. La MRC a d’ailleurs créé un comité de communication afin de promouvoir davantage son rôle.

«C’est seulement les maires qui ont des territoires; pour le citoyen, passer de Belœil à Mont-Saint-Hilaire pour aller chercher un service, ce n’est pas vraiment un problème.»

M. Corriveau et M. Dulac souhaitent que toutes les municipalités contribuent financièrement aux organismes communautaires, puisque les mêmes organismes desservent souvent plusieurs municipalités.

Économie et environnement

La CCIVR a également profité du passage des élus pour les questionner sur leurs actions en matière d’environnement, de développement économique, d’aide au développement des entreprises et d’immigration. Les maires en ont également présenté leur plus récent budget.

La mairesse Lavoie en a d’ailleurs profité pour faire un appel aux femmes en politique, rappelant qu’elle est la première femme à siéger en tant que mairesse de Belœil et préfète de la MRC. «Pour moi, c’est important d’ouvrir le chemin à d’autres femmes qui voudraient s’impliquer en politique. C’est notre rôle de le faire et il y a de la place pour les femmes dans ces postes-clés.»

image