30 janvier 2017
La guignolée nourrit plus de 400 ménages
Par: Denis Bélanger
La guignolée nourrit plus de 400 ménages

La guignolée nourrit plus de 400 ménages

La région s’est montrée généreuse lors des différentes guignolées organisées dans le temps des Fêtes Plusieurs organisateurs notent des augmentations de dons par rapport à l’année précédente.

Les Chevaliers de Colomb de Belœil, qui ont frappé aux portes des gens de Beloeil, McMasterville et Saint-Mathieu-de-Belœil, ont noté une hausse d’environ 35%. Les bénévoles ont récolté 55 041$ en dons et 96 000$ en denrées pour un total de 151 041$. 

L’organisme a pu ainsi distribuer 190 paniers de Noël, soit 17 de plus qu’en 2015. Le reste servira au dépannage alimentaire. Les organisateurs ont d’ailleurs tenu à remercier tous les donateurs et les bénévoles. «Depuis qu’on a commencé le dépannage en mars 2015, nous avons ouvert 401 dossiers. Nous avons 200 réguliers, et depuis octobre, 30% viennent toutes les trois semaines», a déclaré le chevalier Sylvio Bienvenue.

Pour sa part, le Centre d’action bénévole de la Vallée-du-Richelieu (CABVR) a récolté 1377 boîtes de denrées et remis 211 paniers. «Pour le reste de l’année, nous avons une réserve pour offrir du dépannage alimentaire», déclare Nicole Dubois, responsable des services aux familles par intérim. Le CABVR dessert notamment Mont-Saint-Hilaire et Otterburn Park.

Du côté de Saint-Antoine-sur-Richelieu, la guignolée a permis d’amasser 4091$ et de distribuer 11 paniers de Noël, l’équivalent d’une épicerie d’un mois. L’argent non utilisé sera conservé pour la guignolée 2017. «En plus des denrées et des dons en argent, cette année nous avons accepté de recevoir les vêtements pour enfants ainsi que des livres, jeux et jouets», a ajouté Linda Normandeau, adjointe à la direction générale de Saint-Antoine.

image