11 août 2016
La GRC affirme avoir endigué une menace terroriste
Par: L'Oeil Régional
Une opération a été lancée à Strathroy, une ville du sud-est de l'Ontario et un suspect y a été tué lors d'une confrontation avec la police.

Une opération a été lancée à Strathroy, une ville du sud-est de l'Ontario et un suspect y a été tué lors d'une confrontation avec la police.

OPÉRATION. La Gendarmerie royale du Canada (GRC) a annoncé mercredi soir avoir neutralisé une menace terroriste potentielle.

Une opération a été lancée à Strathroy, une ville du sud-est de l’Ontario et un suspect y a été tué lors d’une confrontation avec la police.

Il s’agit d’Aaron Driver, un homme d’une vingtaine d’années provenant de Winnipeg.

Cet individu faisait l’objet d’une ordonnance du tribunal l’enjoignant à éviter de s’associer à toute organisation terroriste, y compris l’État islamique en Irak et au Levant.

La GRC avait indiqué avoir reçu de l’information crédible indiquant la présence d’une menace terroriste plus tôt durant la journée.

Le ministre canadien de la Sécurité publique et de la Protection civile, Ralph Goodale, a mis le premier ministre Justin Trudeau au courant de la situation pour lui «confirmer que la sécurité de la population a été protégée adéquatement et qu’elle le demeurait».

Le ministre a indiqué, dans un communiqué transmis en fin de soirée, que la Gendarmerie royale du Canada, d’autres corps policiers et le Service canadien du renseignement de sécurité avaient été associés à l’opération.

«Ces organisations ont agi efficacement au cours de la situation qui est survenue aujourd’hui (mercredi)», a-t-il dit.

M. Goodale a ajouté qu’à «la lumière de tous les renseignements pertinents, le niveau national de menace terroriste pour le Canada demeurait  »moyen », le seuil où il se situe depuis l’automne 2014».

La GRC a précisé qu’elle ne fera pas d’autres commentaires, pour le moment, puisque l’enquête est toujours en cours.

Des rumeurs avaient circulé à Ottawa pendant la journée de mercredi relativement à une possible menace à la sécurité publique.

La Presse Canadienne

image