12 avril 2016
La Fondation Mira force la «Maison Mira» à changer de nom
Par: L'Oeil Régional
La Fondation Mira a déposé une injonction contre un organisme de Québec qui utilisait le nom «Mira».

La Fondation Mira a déposé une injonction contre un organisme de Québec qui utilisait le nom «Mira».

La Fondation Mira, basée à Sainte-Madeleine, a mis fin à l’utilisation du nom «Mira» par un organisme de Québec qui sollicite des dons auprès du public pour l’hébergement de sans-abri.

La Fondation Mira, qui entraîne des chiens-guides pour personnes handicapées, a déposé au début du mois une injonction en Cour supérieure pour ordonner à la «Maison Mira» de cesser l’utilisation du nom «Mira» pour ne pas induire le public en erreur.

L’organisme de Québec assure avoir remplacé son titre par Maison pour les sans-abri à la fin mars. «On l’a fait pour ne pas nuire à l’un ou à l’autre», commente le président de la Maison, Richard Parent, qui ne peut évoquer une raison derrière le choix du mot Mira pour son organisme.

Fondée en juin 2015, la Maison a pour mission d’héberger et de nourrir des sans-abri le temps qu’ils se trouvent un emploi, indique M. Parent. Son organisme n’a aucun lien avec la Fondation Mira.

Sollicitation aux supermarchés

La Fondation Mira a été informée de l’existence de la «Maison Mira» au mois de mars. «On a eu des gens qui nous ont contactés et qui se demandaient si c’était nous la Maison Mira», relate le directeur général de la Fondation, Nicolas St-Pierre.

Au cours du mois dernier, des citoyens ont rapporté avoir été sollicités par des représentants de la «Maison Mira» dans les stationnements de supermarchés et d’un centre commercial de la région de Québec.

Une de ces personnes s’est dite choquée de voir un homme récolter des dons au nom de la «Maison Mira» en utilisant une affiche susceptible de créer de la confusion avec la Fondation Mira, rapporte la requête de la Fondation.

Sur cette affiche apparaissait un homme à genou aux côtés d’un chien avec le mot Mira en rouge et le numéro de téléphone 1-866-860-MIRA.

«C’était vraiment quelque chose qui pouvait porter à confusion. Quand tu es une personne qui va à l’épicerie, qui veut juste donner un petit 5$ ou 2$, tu vois ça, et que tu ne réfléchis pas, tu peux vraiment te tromper de cause», soutient M. St-Pierre.

À la Maison pour les sans-abri, M. Parent explique que l’homme sur l’affiche est un jeune sans-abri en thérapie.  Selon un petit sondage maison, la plupart des gens interrogés disent ne pas avoir confondu leur logo avec celui de la Fondation parce qu’il est écrit «Maison», rapporte M. Parent.

Au Québec, plusieurs entreprises portent le nom Mira, mais leurs activités ne sont pas en liaison avec celles de la Fondation et elles ne sollicitent pas de dons auprès du public.

«Quand tu te présentes avec un “Mira” écrit en rouge et que tu quêtes de l’argent, je suis certain qu’il y a trois personnes sur quatre qui pensent que c’est la Fondation Mira pour les chiens-guides», affirme M. St-Pierre.

Dans sa requête, la Fondation Mira soutenait que la Maison pour les sans-abri violait la Loi sur les marques de commerce.

image