24 octobre 2019
Bilan 2018 de la Régie de police
La criminalité en hausse
Par: Sarah-Eve Charland

La Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent a dévoilé son rapport annuel 2018. Photothèque | L'Œil Régional ©

Le nombre de crimes contre la personne dénoncés continue d’augmenter et a atteint 1313 en 2018 sur le territoire de la Régie intermunicipale de police Richelieu–Saint-Laurent. Les crimes contre la propriété ont aussi connu une hausse après avoir enregistré une baisse le temps d’une année.

En 2017, le nombre de crimes contre la personne atteignait 1165. Les cas de voies de fait, de harcèlement et de menaces sont les crimes au cœur des plus grandes augmentations en 2017. Au cours de la dernière année, la hausse s’explique notamment par l’augmentation du nombre de voies de fait qui est passé de 566 en 2017 à 735 en 2018, soit une différence de 169.

« Bien que le taux de criminalité est en hausse, la Régie de police Richelieu–Saint-Laurent tient à rassurer ses citoyens que des mesures de sécurité et de prévention sont prises afin de maintenir celui-ci le plus bas possible », peut-on lire dans le rapport annuel.

Le nombre de crimes contre la propriété est passé de 1416 en 2017 à 1563 en 2018. Cette catégorie de crime avait pourtant diminué entre 2016 (1501) et 2017.

Les autres crimes qui englobent les infractions liées à la possession de stupéfiants, à la conduite avec les capacités affaiblies, aux armes à feu, aux fraudes et aux actions indécentes ont aussi augmenté pour atteindre 1256 en 2018 alors que la statistique se situait à 898 en 2017. Le nombre de fraudes dénoncées et les conduites avec les capacités affaiblies représentent les crimes ayant connu les plus grandes hausses.

Vers des arrestations

La Division enquêtes et soutien compte 48 membres. Le mandat de cette division touche les enquêtes en matière de crime à caractère sexuel, d’abus physique, de crime contre la propriété et de trafic de stupéfiants. L’organisation compte aussi sur trois équipes de soutien, soit Identité judiciaire, Renseignements et analyse, et Liaison.

Cette division a permis d’effectuer plusieurs opérations, dont le Projet Renard. En matière de stupéfiants, il visait un multirécidiviste résidant à Saint-Amable. Plusieurs techniques d’enquêtes ont été mises en œuvre afin de procéder à un certain nombre de perquisitions et d’arrestations dans ce dossier. Deux importantes perquisitions se sont déroulées en février 2019 et ont permis de saisir 447 comprimés de métamphétamine, 100 grammes de cannabis, 12 grammes de cocaïne, une arme de poing et 37 000 $ en argent. Les policiers de la Régie intermunicipale de police Richelieu–Saint-Laurent ont aussi saisi trois véhicules d’une valeur totale de plus de 60 000 $.

Cette enquête, qui s’est échelonnée sur plusieurs mois, a permis d’arrêter Stéphane Bénard, 44 ans, et Marcel Bénard, 70 ans. La suite des procédures judiciaires se poursuivra le 2 décembre 2019 au palais de justice de Sorel-Tracy.

Une autre opération a permis d’arrêter Yvan Bilodeau qui a été impliqué dans 80 dossiers d’introduction par effraction, dont 33 sur le territoire de la Régie, autant à Belœil, Otterburn Park, Mont-Saint-Hilaire et Saint-Jean-Baptiste. L’homme fait face à près de 145 chefs d’accusation. L’ensemble des dossiers reviendra devant le tribunal le 25 novembre 2019 au palais de justice de Longueuil.

image