16 septembre 2020
Beloeil
La consultation publique sur le golf se tiendra le 30 septembre
Par: Sarah-Eve Charland

La mairesse de Belœil, Diane Lavoie, croit que les consultations permettront de faire le tour de la question entourant l’avenir du terrain de golf. Photothèque | L’Œil Régional ©

La Chambre de commerce et d’industrie Vallée-du-Richelieu pense que le projet du Golf Belœil peut avoir de bonnes retom- bées économiques pour la région.
Photo Robert Gosselin | L’Œil Régional ©

Photothèque | L’Œil Régional ©

Les consultations publiques touchant l’avenir du terrain de golf de Belœil seront lancées le 30 septembre par une séance hybride alliant web et présence de citoyens. Les consultations se poursuivront par le biais d’échanges avec la population et un sondage.

Publicité
Activer le son

La Ville de Belœil a choisi de tenir la consultation publique au centre culturel le 30 septembre où 64 citoyens pourront être présents afin de respecter la distanciation sociale imposée par la santé publique. Ces citoyens seront tirés au hasard, si besoin, à raison de huit citoyens par district. Le reste de la population sera invitée à suivre la consultation publique virtuellement sur YouTube, Facebook et sur la plateforme aussi utilisée pour les séances ordinaires du conseil.

La Ville assure avoir envisagé d’autres options pour accueillir un plus grand nombre de personnes comme le gymnase au centre des loisirs et l’hôtel Rive Gauche. Dans le premier cas, la qualité d’une webdiffusion était compromise et, dans le deuxième cas, la Ville n’était pas satisfaite des mesures de sécurité proposées par l’entreprise.

Pour la mairesse de Belœil, Diane Lavoie, il était inconcevable de faire des concessions sur les mesures de sécurité. « C’est important de préserver la santé de nos citoyens. Mais un moment donné, il faut faire la consultation. On ne peut pas la reporter indéfiniment. On ne sait pas quand on aura un vaccin », affirme Mme Lavoie.

La consultation publique se tiendra en trois volets. Le premier est la séance d’information le 30 septembre, qui sera aussi disponible en différé. La Ville présentera l’historique du dossier, le projet du promoteur et les options sur la table. La soirée se poursuivra avec une période de questions où les citoyens ainsi que le Club de golf ou le Mouvement citoyen – Sauvons l’espace vert de Belœil pourront participer.

« Pour nous, c’est important de tenir cette consultation pour mettre tous les citoyens au même niveau. Quand on parle de réserve foncière, d’expropriation, d’achat, on [à la Ville] est habitués avec ces termes-là, mais ce n’est pas le cas avec les citoyens. On agit en agent neutre. Le conseil va faire ce que les citoyens vont nous demander de faire. C’est quand même un projet important pour la ville. Les citoyens doivent se prononcer parce que ça peut avoir un impact sur le compte de taxes », poursuit la mairesse.

Le deuxième volet se réalisera sous forme de sondage, du 1er au 16 octobre. C’est la firme L’Observateur qui aura le mandat de sonder 1600 Belœillois. Les citoyens pourront aussi transmettre leur opinion, leurs avis et leurs mémoires par le biais de la page dédiée au dossier sur le site internet de la Ville durant la même période.

L’Observateur remettra un rapport aux élus en novembre. « Si on a besoin de plus d’informations, on ira en chercher. On prend le temps de consulter. Pour nous, il n’y a pas de date limite. Quand on va voir que les citoyens en ont assez entendu parler et qu’il y a un certain consensus qui ressort, le conseil va statuer. »

Le Club de golf a mentionné à plusieurs reprises l’urgence de la situation financière. Cette dernière ne s’améliore pas avec le temps en plus de subir les contrecoups de la pandémie. Le Mouvement citoyen – Sauvons l’espace vert de Belœil a aussi demandé à plusieurs reprises d’agir rapidement afin de pouvoir profiter de programmes de subvention.

« Pour nous, c’est un dossier qui est privé. Il n’y a pas d’urgence à prendre cette décision. Que le Club de golf ait des problèmes financiers, c’est son dossier. Je pense qu’il a été capable de défendre son dossier auprès des citoyens. Ce n’est pas à la mairesse ou au conseil de défendre ce dossier. Le groupe qui est pro-parc aura aussi la chance de donner ses informations. On est neutre dans la démarche », répond la mairesse.

La demande de changement de zonage déposé par le promoteur en juillet demeure en suspens tant que le conseil de ville n’aura pas statué, assure la mairesse.

Le Mouvement citoyen insatisfait

Le Mouvement citoyen – Sauvons l’espace vert de Belœil n’est pas satisfait de la méthodologie annoncée par la Ville de Belœil jugeant qu’elle ne donne pas l’espace nécessaire aux différentes parties d’exprimer leur point de vue et leurs intérêts devant la population. C’est dans cet esprit que le porte-parole du regroupement, Yves Deshaies, estime que la Ville n’a pas respecté son engagement de permettre un débat équilibré. « Dans le plus grand des intérêts des citoyens, il est encore temps de corriger la situation. Nous sommes toujours disponibles pour en discuter avec la mairesse et les membres du conseil », poursuit M. Deshaies.

Le porte-parole du Club de golf Belœil, Steve Flanagan, affirme que le Club de golf Belœil soutient la démarche de la Municipalité. « [Le Club de golf] invitera les résidents qui appuient notre projet à y participer. Jusqu’ici, près de 2700 personnes ont signé notre pétition, dont plus de 1300 résidents de Belœil. Les membres du conseil d’administration sont confiants que le projet du Club de golf obtiendra un soutien massif de la communauté. »

image