23 septembre 2015
La communauté football se réjouit de l’exploit de Duvernay-Tardif
Par: Denis Bélanger
La communauté football se réjouit de l'exploit de Duvernay-Tardif

La communauté football se réjouit de l'exploit de Duvernay-Tardif

Les débuts dans la NFL de l’Hilairemontais Laurent Duvernay-Tardif ont de quoi rendre fier toute la communauté football de la Vallée-du-Richelieu.

Repêché par les Chiefs de Kansas City lors de l’encan 2014, l’étudiant en médecine à McGill n’avait pas eu l’occasion de jouer un seul match régulier durant la saison 2014.  Le joueur de ligne à l’attaque a eu l’occasion d’être partant lors des deux premiers matchs des Chiefs de la campagne 2015. De l’avis de plusieurs observateurs, l’ancien des Pirates du Richelieu a très bien fait contre les Texans de Houston et les Broncos de Denver.

L’entraîneur-chef des Lauréats du cégep de Saint-Hyacinthe, Jean-Philippe Morin, qualifie d’exceptionnel le parcours de Duvernay-Tardif. «Combien d’hommes dans l’ensemble sont capables de faire ce qu’il a fait? Il représente de plus une très belle carte de visite pour la région qu’on pourrait exploiter davantage. Ils sont très peu nombreux du Québec à avoir percé la NFL», ajoute le résident de Mont-Saint-Hilaire qui a eu l’occasion d’évaluer Laurent lors de son passage avec les Pirates.

«Nous regardons actuellement de quelle façon nous pourrions souligner les exploits de Laurent, ajoute de son côté le président des Pirates du Richelieu, Marc Labrecque. C’est effectivement bien intéressant pour nous d’avoir un ancien de l’organisation qui joue dans la NFL.»

Même le maire de Mont-Saint-Hilaire, Yves Corriveau,  ressent une grande fierté de voir Laurent percer les rangs de la NFL. «On veut l’inviter à une séance du conseil pour qu’il signe le livre d’or. Il faut être fier de lui. C’est un orateur incroyable et il est d’une grande gentillesse.»  

Il ne l’a pas volé

Sa place dans la NLF, il ne l’a pas volé de l’avis du kinésiologue Olivier Bourgeois chez Active Performance de Belœil, qui aide Laurent pour son programme d’entraînement.

«Il a trimé dur pour y parvenir et il mérite sa place. Des entraînements et des matchs préparatoires impeccables au préalable, il a su montrer qu’il est de calibre pour rivaliser dans cette ligue où le niveau de jeu est incroyable! Que demander de plus: un gars brillant, fort, agile, jouant avec cœur et qui sait les efforts que ça prend pour arriver à ses fins. Il ne se limitera pas à avoir gagné son poste pour un seul match ou deux; au contraire, son but est de pouvoir être l’homme de confiance pour plusieurs autres matchs dans l’année!»

Un voyage spécial

 Le père de Laurent, François Tardif a eu la chance d’aller à Houston pour voir le premier match officiel de son fils. «Nous étions énervés sur notre siège. Laurent a connu une bonne performance.  Il a travaillé très fort. Il a eu du plaisir à jouer ce match (qui s’est terminé par une victoire des Chiefs).»

image