23 mars 2018
Mont-Saint-Hilaire
La chaussée sera refaite sur une dizaine de rues
Par: Denis Bélanger

La rue Campbell. Photo: Denis Bélanger

La chaussée de 10 rues de Mont-Saint-Hilaire sera revitalisée en 2018 dans le cadre de la première année de la mise en place du programme d’investissement de travaux de pavage de la municipalité.

La moitié des rues visées sont dans le district de la Montagne, soit de Versailles, Chopin, Rabelais, Calais et une partie de Félix-Leclerc. «Comme on peut voir, il y a plus de rues à refaire dans le secteur de la Pommeraie», a commenté Yves Corriveau.

Les autres rues sont de Lisbonne et le chemin Pion dans le district du Déboulis (1), Forest dans Rouville (3) et les rues Boisée et Bélair dans Du Piémont (4).
Rappelons que Mont-Saint-Hilaire a créé une taxe spéciale au dernier budget pour lancer ce programme qui s’échelonnera sur plusieurs années. Une somme 1,2 M$ sera investie annuellement. Pour cette année, les citoyens sont taxés à un taux de 0,02 $ par tranche de 100 $ d’évaluation, ce qui rapporte environ 600 000 $. La Ville emprunte l’autre moitié, mais taxera les contribuables à 0,04 $ par 100 $ d’évaluation dès 2019. Notons que le taux général d’imposition foncière pour le secteur résidentiel avait toutefois été gelé.

Pour justifier la mise en place du programme de pavage, la municipalité avait présenté les résultats d’une expertise sur la qualité des rues réalisées en juillet 2015. 42 % du réseau routier présentait un niveau mauvais ou très mauvais.

Travaux de 3 M$ sur Campbell
La municipalité empruntera un montant de 3,6 M$ pour des travaux de reconstruction d’infrastructures d’égout sanitaire, d’aqueduc, de voirie ainsi que de gestion des eaux pluviales pour la rue Campbell.

Selon la Ville, les travaux rendront la rue mieux éclairée et plus sécuritaire. Il y a aura aussi un trottoir et une piste cyclable unidirectionnelle de chaque côté. Ajoutons que selon le directeur général, Daniel Desroches, une subvention de 1,7 M$ est applicable pour le projet.

Le projet inclut aussi l’ajout d’un feu de circulation sur la rue Campbell. Le citoyen Louis-Georges Cournoyer craignait que ce nouveau feu fût annonciateur d’un développement dans la zone A-16, ce qui n’est finalement pas le cas, selon la municipalité.

Le maire Yves Corriveau a d’ailleurs expliqué que le feu de circulation avait été mis en option, à la demande du conseiller Louis Toner, et que toutes les avenues seraient étudiées. «La Ville achèterait les terrains vacants de A-16 [pour ne pas les développer] demain matin et un feu sur Campbell serait nécessaire. Nous n’excluons pas non plus la possibilité de faire le filage en même temps que les travaux de la rue, mais ne pas installer immédiatement le feu.»

Les règlements d’emprunt pour Campbell et celui concernant les travaux de pavage ont été adoptés en séance extraordinaire lundi dernier.

image