9 juillet 2015
Guillaume Provost: le musicien devenu chanteur
Par: L'Oeil Régional
Guillaume Provost

Guillaume Provost

:L'artiste de Saint-Mathieu-de-Belœil présente un premier mini-album de quatre chansons.

:L'artiste de Saint-Mathieu-de-Belœil présente un premier mini-album de quatre chansons.

MUSIQUE. Guillaume Provost se sent un peu encore comme un imposteur. Pourtant, le jeune musicien de Saint-Mathieu-de-Belœil n’a pas à rougir. Son premier album éponyme nous fait découvrir une voix bien rythmée, agréable à entendre. Un talent d’ici à surveiller.

Le mini-album francophone présente quatre chansons aux sonorités pop, composées, écrites et interprétées par Guillaume Provost.

Le chant est tout nouveau pour l’artiste de 19 ans. «Le chant a commencé lorsque j’ai décidé de faire le EP (il y a un an). Mais je suis musicien depuis que je suis petit», raconte-t-il.

Guillaume Provost a d’abord essayé le violon et les percussions classiques avant d’apprendre par lui-même la guitare et le piano, les deux instruments qui résonnent dans son premier EP.

Projet solo

L’étudiant en graphisme au cégep du Vieux-Montréal a accompagné différents chanteurs de la relève à titre de musicien. Son caractère indépendant l’a poussé à vouloir concrétiser un projet solo. «C’est à la base un désir de faire quelque chose qui portait mon nom et ensuite est venue l’idée d’un album.»

Si la composition musicale fait partie de ses cordes depuis longtemps, l’écriture de chansons venait moins facilement au départ. Il a tout de même réussi à pondre dix morceaux parmi lesquels il en a choisi quatre pour l’album.

«C’était assez impulsif, mentionne l’auteur-compositeur-interprète qui dit avoir réalisé cet album sur un coup de tête. Et je me sens encore un peu comme un imposteur là-dedans parce que je me nomme chanteur, mais je suis à la base musicien.»

Du plaisir à chanter  

L’artiste n’a pris aucun cours de chant, mais il a eu droit à quelques conseils du coréalisateur de l’album, Christian Morisset.

Et depuis qu’il chante, Guillaume Provost y prend goût. «Plus je le fais, plus j’aime ça, plus les chansons sortent et plus j’ai du plaisir à le faire. Je commence à être confortable dans ce siège-là.»

Le chanteur admet avoir encore du travail à accomplir pour trouver un son qui lui ressemble davantage. «On entend mes influences (Karkwa, Louis-Jean Cormier). Tout le monde me le dit et je le savais à la base.»

Preuve de son amour pour la musique et la chanson, celui qui se dit hyperactif promet déjà un autre projet musical d’ici la fin de l’année. Il annoncera son projet sur sa page Facebook.  

Le mini-album de Guillaume Provost est disponible sur guillaumeprovost.bandcamp.com.

image