8 mars 2019
Bureau en Gros
Encore de la publicité en anglais par la poste
Par: Vincent Guilbault

Jean-Pierre Charbonneau, en 2017, posait avec un dépliant unilingue anglais devant le Bureau en Gros de Belœil. Photothèque | L’Œil Régional ©

En novembre 2017, Jean-Pierre Charbonneau condamnait l’entreprise Bureau en Gros de lui faire parvenir sa publicité postale uniquement en anglais. Après une pause de quelques mois, le problème surgit à nouveau. Et l’ancien président de l’Assemblée nationale n’est pas le seul à se plaindre.

« Je pensais que c’était réglé, mais je reçois la publicité à mon nom, en anglais, par Postes Canada. Ça provient de la maison mère de Staples, en Ontario, souligne M. Charbonneau. On dirait qu’ils ne font pas attention, qu’ils n’ont pas de sensibilité. »

Jean-Pierre Charbonneau se dit surpris de ce problème, lui qui reconnaît que l’entreprise semble être sensible au fait français, puisqu’elle a francisé le nom de sa franchise Staples pour s’afficher comme Bureau en Gros au Québec.

Rappelons que l’ancien député de Borduas a été élu sous la bannière du Parti québécois et qu’il est un ardent défenseur de la Loi 101 sur l’affichage public et la publicité commerciale en français.

En 2017, l’entreprise avait expliqué que le cas de M. Charbonneau était sûrement un cas isolé en raison de son inscription au commerce en ligne, mais en anglais. L’entreprise avait indiqué avoir modifié les paramètres de magasinage en ligne de Jean-Pierre Charbonneau.

Cette fois, L’Œil Régional a tenté à plusieurs reprises, sur plusieurs semaines, de joindre les responsables de communications de l’entreprise sans succès. Une seule porte-parole a fini par confirmer avoir reçu notre courriel et nous préparer une réponse qui n’est jamais venue.

Entretemps, au moins quatre internautes et clients du Bureau en Gros de Belœil ont affirmé au journal avoir reçu de la publicité uniquement en anglais par la poste.

image