29 juin 2021
Élections à Mont-Saint-Hilaire
Emile Grenon Gilbert et Brigitte Minier ne seront pas de la course
Par: Denis Bélanger

Brigitte Minier

Émile Grenon Gilbert

Les conseillers indépendants de Mont-Saint-Hilaire Emile Grenon Gilbert (district 2) et Brigitte Minier (district 1) ne solliciteront pas de nouveau mandat aux prochaines élections municipales.

Publicité
Activer le son

M. Grenon Gilbert reconnaît que la décision a été difficile. « Une partie de moi sait que j’ai encore beaucoup à offrir au développement de ma communauté et de ma région, mais qu’une autre partie est convaincue qu’il est temps de passer à une autre étape de ma vie. Je me suis investi à fond depuis huit ans. […] Selon mes convictions, il est parfois préférable de passer le flambeau après deux mandats, de manière à favoriser de nouvelles idées et de faire place à de nouveaux élus. »

Connu pour ses préoccupations environnementales et écologiques, Emile Grenon Gilbert s’est fait élire pour la première fois en 2013 au sein du parti Avenir Hilairemontais d’Yves Corriveau. À l’instar de quatre autres collègues, incluant Brigitte Minier, il a claqué la porte du parti en juillet 2019 dans la foulée du controversé voyage d’Yves Corriveau au Burundi. Il avait participé à la réflexion qui a mené à la création du nouveau parti Transition MSH et agira comme conseiller politique pour ce dernier.

D’autre part, Mme Minier reconnaît que le présent mandat a été épuisant. Depuis son départ du parti du maire, sa relation avec Yves Corriveau s’est envenimée. Ce dernier avait notamment envoyé une mise en demeure à l’élue, la prévenant qu’elle serait passible de poursuites si elle portait atteinte à sa réputation.

« Ç’a nécessité une bonne réflexion et j’ai ainsi pesé le pour et le contre. Malgré les autres événements, j’ai aimé travailler avec ma Ville et mes citoyens. Ç’a été un plaisir pour moi d’apprendre à connaître tous les employés de la Ville; ce sont des gens qui ont Mont-Saint-Hilaire gravée sur le cœur. J’ai aussi apprécié travailler dans les comités. Ma plus belle réussite est le marché public. »

Siégeant alors au conseil d’administration de l’Office d’habitation municipale de Mont-Saint-Hilaire, Brigitte Minier était devenue membre d’Avenir Hilairemontais en 2017 et s’était fait élire avec 68,8 % des voix. Pour l’instant, elle donne son soutien au parti Mouvement citoyen et s’implique aussi localement pour le Parti québécois.

Un conseil différent

Ces deux départs font en sorte qu’au moins les deux tiers des postes de conseiller seront occupés par de nouveaux visages. Rappelons que Louis Toner (district 6) a annoncé en février qu’il quittait aussi la politique municipale et que le siège du district 5 est vacant depuis la démission de Christine Imbeau en février 2020.

Deux conseillers n’ont toujours pas fait connaître leur intention, soit Jean-Pierre Brault (district 3) et Sylvain Houle (district 4). D’un côté, M. Brault a affirmé à L’Œil Régional qu’il ferait connaître sa décision au moment opportun. De l’autre côté, M. Houle a avancé qu’un communiqué à cet effet serait envoyé dans les prochaines semaines.

image