22 novembre 2017
Dossier A-16: des études demandées à Québec
Par: Denis Bélanger

Simon Jolin-Barrette. Photo: Vincent Guilbault

Le député de Borduas, Simon Jolin-Barrette, a obtenu dernièrement une réponse du gouvernement libéral à la suite du dépôt en septembre d’une pétition de 4683 signatures qui demandait à Québec de protéger le mont Saint-Hilaire en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel.

La ministre de la Culture et des Communications, Marie Montpetit, a confirmé au député caquiste qu’il n’y a pas d’études portant sur la valeur patrimoniale du mont Saint-Hilaire et que rien n’a été fait en ce sens. M. Jolin-Barrette a demandé à la ministre de mandater son ministère à procéder aux études nécessaires. «Beaucoup de citoyens s’inquiètent de l’avenir de la montagne, de son environnement; c’est pourquoi je demande au gouvernement [d’intervenir].»

Louis Toner, nouveau conseiller municipal du district de la Montagne à Mont-Saint-Hilaire, estime que c’est un premier pas dans la bonne direction. M. Toner avait été du nombre des citoyens à s’être déplacé à l’Assemblée nationale pour le dépôt de la pétition. «Tous les outils à notre disposition seront utiles à la défense de cette cause. (…) On peut affirmer qu’un consensus se dégage et qu’une volonté semble s’installer au niveau de toutes les instances pour la protection du pourtour du mont Saint-Hilaire et en particulier de la zone A-16.»

Le maire Yves Corriveau applaudit aussi la nouvelle. «C’est bien. Mais de notre côté, nous allons commander bientôt des études sur le paysage patrimonial pour la zone A-16.»

image