30 juillet 2020
Maintien des bollards sur la rue des Colibris
Des enfants remettent une pétition sur la sécurité
Par: Sarah-Eve Charland

Trois enfants ont fait signer une pétition pour demander à la Ville de réinstaller des bollards de sécurité sur la rue des Colibris. Photo gracieuseté

Trois enfants, âgés de 9 à 12 ans, ont lancé une pétition demandant de réinstaller des bollards sur la rue des Colibris à Beloeil. Ils ont récolté 26 signatures en une journée en interpellant les différents résidents de la rue.

Publicité
Activer le son

La conseillère municipale Odette Martin a fait parvenir un sondage aux résidents afin de connaître leur opinion sur le maintien des bollards. Les résidents avaient deux semaines pour y répondre, dont une semaine pendant les vacances de la construction, souligne le résident Simon Henry, vivant sur la rue des Colibris.

Après avoir entendu parler pendant des mois du retrait des bollards, ses enfants, Clara et Vincent, âgés respectueusement de 9 et 12 ans, ont eu l’idée de faire signer une pétition. En compagnie de leur ami, Benjamin Chidiac, âgé de 11 ans, ils ont donc sollicité le voisinage et ont débattu de la question, ce qui les a amenés à remettre la pétition à la conseillère municipale le 27 juillet.

En un intervalle de deux ans, la Ville de Beloeil a retiré un dos-d’âne à la suite de plaintes de résidents pour le remplacer par des bollards, mais a finalement enlevé les bollards au courant de la  dernière année. M. Henry avait déploré ces décisions, même si Beloeil avait l’intention de réduire la vitesse à 40 km/h dans les rues résidentielles à la fin août.

image