29 septembre 2017
Dépôt de la pétition pour protéger le mont Saint-Hilaire
Par: L'Oeil Régional

Sur la photo, de gauche à droite : Marcel Leboeuf, Jacques Charbonneau, Simon Jolin-Barrette, Jean-Yves Héroux, Luce Cloutier, Hélène Tardif et Louis Toner.

Le député caquiste de Borduas, Simon Jolin-Barrette, a déposé la semaine dernière à l’Assemblée nationale la pétition militant pour la protection du mont Saint-Hilaire en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel.

M. Jolin-Barrette était accompagné de plusieurs citoyens du comité informel de la zone A-16 qui a initié la pétition de 4683 signatures. La pétition demandait aussi l’octroi à Mont-Saint-Hilaire d’une dérogation au Plan métropolitain d’aménagement et de développement (PMAD) visant à protéger le pourtour de la montagne dans le respect du patrimoine naturel, visuel et bâti actuel.

«Dans un contexte où, d’une part, la Ville de Mont-Saint-Hilaire doit procéder à la densification urbaine selon le PMAD, dont le but vise notamment à contrer l’étalement urbain et que, d’autre part, la zone identifiée par les Assises sur la protection et la mise en valeur des collines montérégiennes pour le mont Saint-Hilaire n’est pas protégée dans le PMAD, mais que le mont Saint-Hilaire est un territoire protégé par l’UNESCO, il devient impératif de trouver des solutions concrètes et permanentes pour assurer la pérennité du caractère champêtre et patrimonial de ces chemins emblématiques de Mont-Saint-Hilaire et contrer ainsi l’étalement urbain», commente le regroupement de citoyens par voie de communiqué.

Toujours selon le comité de citoyens, la pétition reconnaît également que toute augmentation de la densité contribuera à aggraver les problèmes de circulation et de pollution atmosphérique qui affecteront la santé et la qualité de vie des citoyens et que la densification urbaine peut perturber l’écosystème du mont Saint-Hilaire.

«Nous nous réjouissons du succès de la pétition et remercions Simon Jolin-Barrette d’avoir parrainé cette initiative», souligne Luce Cloutier, instigatrice de la pétition pour le Comité de citoyens de la zone A-16. «Le dépôt de la pétition représente une étape cruciale dans l’avancement de notre cause et la préservation de l’identité de notre ville d’art, de nature et de patrimoine.»

image