30 août 2017
Résidences pour personnes âgées
Décision reportée
Par: Vincent Guilbault
Éric Burns et Luc Maurice, du Groupe Maurice, avec le premier plan proposé qui suppose la cession de l'emprise de la Ville sur le boulevard Yvon-L’Heureux. Photo: Archives

Éric Burns et Luc Maurice, du Groupe Maurice, avec le premier plan proposé qui suppose la cession de l'emprise de la Ville sur le boulevard Yvon-L’Heureux. Photo: Archives

Les élus ont reporté leur décision concernant la construction de deux résidences pour personnes âgées à l’intersection du boulevard l’heureux et de la rue Saint-Jean-Baptiste. De nouveaux éléments ont poussé les élus à remettre au 11 septembre prochain l’adoption de l’autorisation de construire pour les deux promoteurs.

Rappelons que les entreprises Groupe Maurice et le Réseau sélection proposent chacune un projet de résidence d’une hauteur allant de trois à huit étages, estimés respectivement à 50 M$ et 55 M$. Lundi, en séance publique, les élus devaient adopter deux Projets particuliers de construction, de modification ou d’occupation d’un immeuble (PPCMOI), soit des règlements qui permettent de déroger aux règlements d’urbanismes en vigueur, afin de permettre aux deux entreprises d’aller de l’avant. Toutefois, la mairesse Diane Lavoie a souligné que les élus n’avaient pas reçu les rapports légaux des consultations citoyennes des dernières semaines. De plus, dit-elle, de nouvelles options ont été présentées lors de ces consultations et au comité d’urbanisme de Belœil, notamment par le Groupe Maurice, et les élus doivent les étudier.

«On espère pouvoir se positionner le 11 septembre, mais c’est une décision importante et nous devons la prendre en toute connaissance de cause», a souligné la mairesse.

Emprise sur Yvon-L’Heureux

Le chef du Parti des citoyens, Rémi Landry, s’est dit inquiet du projet proposé par le Groupe Maurice, sur la rive Est de la Rue Saint-Jean-Baptiste. L’une des options présentées par le promoteur suppose que la Ville cèderait son emprise sur le boulevard Yvon-L’Heureux pour permettre la construction du complexe près de la rue. Une option qui empêcherait un éventuel développement du boulevard Yvon-L’Heureux et l’ajout potentiel de deux voies de circulation. «Belœil est déjà propriétaire d’une large bande de terrain tout le long du boulevard Yvon-L’Heureux jusqu’à la rue Larose en vue de son élargissement jusqu’à la portion, déjà à quatre voies, entre les rues Larose et Serge-Pépin. C’est prévu ainsi depuis longtemps», souligne M. Landry. Selon lui, il suffit de circuler dans le secteur aux heures de pointe pour comprendre que l’élargissement du boulevard devra se faire un jour.

Toutefois, le conseiller municipal Réginald Gagnon, qui siège au Comité consultatif d’urbanisme, a souligné que l’emprise sur le boulevard n’était pas cédée dans deux des trois options de projets présentés par le Groupe Maurice.

Sans écarter l’option, la mairesse Diane Lavoie n’a pas été en mesure de dire si d’autres soirées de consultations ou de présentation auraient lieu d’ici le 11 septembre concernant les nouvelles options présentées aux élus.

image