13 mars 2020
De l’aide recherchée pour relancer les ateliers de blocs Lego
Par: Denis Bélanger

Jonathan Bussière en compagnie des jeunes des ateliers de Brickomaniacs. Photo gracieuseté

Le responsable des ateliers de blocs Lego Brickomaniacs, Jonathan Bussière, recherche activement de nouvelles personnes prêtes à s’impliquer pour relancer son projet qui a cessé ses activités cet hiver.

M. Bussière a pris la décision en novembre de remettre au propriétaire les clés du local de Belœil dont disposaient les Brickomaniacs depuis 2015. La cadence des activités avait été réduite depuis la fin de l’été. « Un bénévole qui donnait beaucoup de temps a eu des problèmes de santé majeurs. Pour les camps d’été, j’ai dû donner de nombreuses heures par semaine et je suis arrivé brûlé à la fin de la période estivale, comme le reste de l’équipe. Nous avons arrêté de donner les ateliers cet automne. »

Depuis ce temps, ce n’est rien de moins que 650 000 pièces de Lego qui dorment entassées dans un entrepôt. Jonathan Bussière a décidé d’envoyer un appel à tous sur toutes les tribunes alors que certains parents l’ont approché pour savoir s’il y aurait des camps de jour cet été.

« Les gens commencent à regarder ça. On peut s’engager immédiatement et arriver au final à renier nos engagements. Et si nous n’avons pas plus de monde et relançons les ateliers, nous allons à nouveau frapper un mur, ajoute-t-il. Nous ne cherchons pas nécessairement à rouvrir exactement ce que nous avions. Nous nous donnons un an pour essayer de relancer le projet. Nous y croyons encore beaucoup, nous savons tout le potentiel de l’atelier et nous avons des idées plein la tête. »

En plus des ateliers et des camps de jours, les Brickomaniacs animaient des fêtes d’enfants et plusieurs animations événementielles.

Le projet est né à Saint-Basile-le-Grand grâce à Jonathan Bussière, qui souhaitait aider les jeunes à développer leur créativité et à construire des œuvres différentes des plans originaux que l’on trouve dans les boîtes.

image