9 avril 2020
Le Club de marche et de course de Belœil motive ses membres
Courir seul, mais solidaire
Par: Denis Bélanger

Marc-André Pelletier, au centre, est le maître d’œuvre du défi lancé aux membres du CMCB. Photo gracieuseté archives

Grand adepte de course, Marc-André Pelletier, de Belœil, a eu une idée pour rassembler les membres du Club de marche et de course de Belœil (CMCB) tout en respectant les principes de distanciation sociale en ces temps de confinement.

Publicité
Activer le son

En effet, M. Pelletier a lancé un défi pour inciter les membres à parcourir durant le mois d’avril le plus grand nombre de kilomètres, que ce soit à la marche ou à la course. L’instigateur du défi a divisé les participants en sept équipes portant le nom de couleurs, un clin d’œil évident à l’arc-en-ciel devenu véritable symbole d’espoir et de solidarité pendant la pandémie de la COVID-19.

« Avec la sortie du beau temps, je voulais trouver quelque chose qu’on puisse faire ensemble sans enfreindre les consignes. De plus, beaucoup de gens sont en télétravail et peuvent aller immédiatement marcher ou courir après le travail. Ils n’ont pas à faire 20 minutes d’auto pour revenir à la maison avant de s’y mettre, dit-il. Les conditions sont là pour courir ou marcher. Si on ne le fait pas maintenant, on ne le fera jamais pour le restant de l’année. »

Pour Marc-André Pelletier, il était hors de question de faire de la discrimination entre marcheurs et coureurs. Un kilomètre de marche vaut le même pesant d’or qu’un kilomètre de course. « Je m’étais demandé comment on allait calculer les points. J’avais pensé à prendre en considération le nombre de minutes, mais finalement, j’y suis allé pour le kilométrage parcouru. »

Marc-André Pelletier ignorait l’engouement qu’aurait son initiative. Mais les membres du Club ont accepté en grand nombre de relever le défi. Le nombre de participants n’a pas cessé d’augmenter au cours de la dernière semaine. «Mercredi, on était 52 inscrits et j’espérais qu’on puisse au total atteindre le cap des 5000 kilomètres. Puis, les attentes ont été élevées à 7000 kilomètres avec plus de 60 participants. Mais d’autres gens ont continué de s’ajouter à nous. Nous sommes présentement 72 et nous visions la barre des 10 000 kilomètres. »

M. Pelletier a remarqué sur les médias sociaux un bel esprit d’équipe et de solidarité. « Les gens sont motivés et ont à cœur leur équipe. On voit plein de messages comme “Go les Bleus!” ou “Allez les Rouges!”. C’est plaisant à voir. »

De son côté, Marc-André Pelletier s’était inscrit pour participer à un marathon. Les plans ont changé avec la pandémie, mais il entend maintenir la cadence d’entrainement durant le mois d’avril.

image