27 décembre 2017
Coup d’envoi des travaux de la piscine
Par: Karine Guillet

Richard Malo, du Groupe Décarel, Normand Teasdale, maire de Saint-Mathieu-de-Belœil, Diane Lavoie, mairesse de Belœil, et Yves Corriveau, maire de Mont-Saint-Hilaire.

La maquette du Centre aquatique présenté en septembre dernier mettait en vedette la terrasse suggérée par les concepteurs. photo:Archives

Les gradins en enrochement proposés par le concepteur.

Les premiers coups de pelle pour la construction de la piscine devraient s’amorcer au retour des Fêtes. Le Groupe Décarel est sûr de pouvoir livrer la piscine dans les temps pour une ouverture en janvier 2019.

La construction devrait s’amorcer avec la mise en place des pieux, au retour des vacances de Noël. Cette période de six à sept semaines pourrait entrainer des dérangements de bruit pour les voisins, prévient le Groupe Décarel.

La mairesse Diane Lavoie a tenu à remercier les partenaires financiers, les commerçants et les citoyens qui se sont impliqués pour défendre le projet lors du référendum. «Dès 2019, c’est toute une région qui récoltera le fruit de nos efforts collectifs avec cette nouvelle installation d’envergure, avec des besoins adaptés et variés pour répondre aux besoins réels d’une population.»

La piscine sans la terrasse

Contrairement à ce que laissait croire la présentation du concept de piscine faite aux citoyens en septembre dernier, le complexe aquatique de Belœil n’aura pas pour le moment de terrasse extérieure.

Lors de la soirée de présentation du projet par le promoteur Groupe Décarel, l’architecte Pierre Leclerc, de la firme Lemay, avait présenté le bâtiment avec une terrasse extérieure donnant sur le ruisseau des Trente. La firme ajoutait également à cette terrasse des gradins en enrochement vers le ruisseau. Questionnée par un citoyen sur cette terrasse, la mairesse Diane Lavoie a toutefois précisé que la terrasse n’était actuellement pas à l’ordre du jour. La porte-parole de Belœil, Caroline Nguyen Minh, confirme que l’aménagement de la terrasse extérieure est hors contrat. «Cependant, le mandat prévoyait que l’entrepreneur dépose un concept d’aménagement extérieur. C’est donc dans cette optique que l’aménagement extérieur a été présenté.»

Mme Nugyen Minh ne pouvait pas dire quelle portion de l’aménagement extérieur du Centre aquatique sera finalement réalisée, puisque la Ville attend l’évaluation des coûts pour se faire une tête. «Nous sommes à finaliser les plans pour construction, ce qui précisera exactement les limites du contrat.»

Stationnement à revoir

La Ville avait confirmé cet été que le stationnement actuellement prévu pour le centre aquatique de 60 places n’était pas suffisant pour les besoins de la piscine. La Ville avait d’ailleurs convenu une entente avec le Groupe Maurice pour utiliser une partie de son stationnement. Comme le projet de résidence du Groupe Maurice ne verra finalement pas le jour, la directrice générale de Belœil, Martine Vallières, confirme que la Ville devra conclure une entente avec le futur occupant du terrain adjacent à la piscine. Il n’y a pour le moment aucun projet, mais Mme Vallières précise que la Ville se montrera plus prudente à l’avenir.

image