20 septembre 2019
Rue Saint-Georges
Christine Imbeau opposée à unprojet dérogatoire aux règles
Par: Denis Bélanger

Christine Imbeau

Absente à la dernière séance du conseil municipal de Mont-Saint-Hilaire pour des raisons hors de son contrôle, la conseillère Christine Imbeau assure qu’elle aurait voté contre l’adoption de la dérogation mineure pour le projet de la rue Saint-Georges. Une position qui ne se traduit toutefois pas par l’opposition ferme de l’élue à ce développement immobilier.

Selon Mme Imbeau, en vertu de la pression des citoyens, le promoteur Odacité aurait dû plutôt se conformer à la réglementation en vigueur. « Il avait dit que son projet serait conforme au règlement. C’est sûr que ça vient modifier son projet, ça vient enlever un local commercial et des logements au-dessus. Mais ça n’empêche en rien au IGA d’être là, c’est juste une partie du bâtiment qui aurait changé », dit Mme Imbeau, qui a dû subir une intervention chirurgicale le mois dernier.

À l’assemblée du 3 septembre, les élus présents se sont penchés précisément sur la réduction de près d’un mètre la largeur d’une bande gazonnée à aménager le long du terrain. L’adoption du règlement a passé au vote et seul Louis Toner s’y est opposé. La conseillère Brigitte Minier a toutefois longuement hésité avant de donner son vote.

Notons que le conseil municipal pourrait avoir à adopter d’autres dérogations mineures en raison de l’action judiciaire déposée contre la Ville et le promoteur du projet, alors que les poursuivants contestent la validité du règlement de zonage en vigueur seulement depuis le 16 août.

Contre l’ajout d’un feu
Christine Imbeau entend participer activement aux discussions qui restent à avoir sur d’autres aspects liés au redéveloppement du centre-ville. Un des autres enjeux préoccupants pour les citoyens est la circulation. Mme Imbeau est d’ailleurs opposée à l’idée d’enlever les deux panneaux d’arrêt sur la rue Fortier, à la hauteur de Charlevoix, ainsi qu’à l’installation d’un feu de circulation à l’intersection de Campbell. « Je vais travailler fort pour que mon point passe. »

Le retrait des panneaux et l’ajout du feu de circulation ont été suggérés par une étude de circulation commandée par le promoteur Odacité. Notons que les élus de Mont-Saint-Hilaire avaient envisagé de mettre un feu de circulation à cet endroit dans le cadre de travaux de réfection de la rue Campbell. Le conseiller Louis Toner avait milité pour que le feu soit mis en option, laquelle s’était avéré plus chère que prévu.

image