4 juin 2020
Arts martiaux mixtes
Charles Jourdain se battra sans spectateurs
Par: Denis Bélanger

Charles Jourdain (à gauche) en compagnie de son frère Louis. Photo gracieuseté

La jeune vedette montante sur la scène internationale des arts martiaux mixtes Charles Jourdain remontera à 145 lb dans l’octogone de l’Ultimate Fighting Championship (UFC) le 13 juin à Las Vegas contre l’Américain Andre Fili (20-7). L’athlète de Belœil s’amènera au pays de l’Oncle Sam avec une préparation bien différente qu’à l’habitude en raison de la COVID-19 et devra se battre devant des gradins vides.

Publicité
Activer le son

Le jeune homme de 23 ans relève à nouveau ce défi sans hésitation. Mais Jourdain a l’habitude de se battre dans des circonstances hors du commun. À ses trois derniers combats, il a appris un changement d’adversaire le jour même du duel, fait des débuts à l’UFC dans une catégorie de poids plus élevée qu’à l’habitude et a voyagé en Corée du Sud avec un nombre restreint de personnes dans son coin. « Quand tu es un professionnel, il faut que tu sois prêt à recommencer n’importe quand, pas seulement quand ça te tente. Oui, la préparation n’a pas été optimale, mais tout le monde est dans le même bateau. J’ai dû aussi modifier ma façon de faire pour le sparring, alors que j’ai surtout fait des répétitions. »

Bien que le duel a été confirmé récemment, le conseiller de Jourdain l’avait averti de se ternir en bonne forme physique pour combattre rapidement. « J’ai pris un peu plus de poids, car j’avais fait une moins grande dose d’entraînement. Mais j’avais réussi à garder une forme physique stable. J’avais déjà réussi à perdre 5 lb en 4 ou 5 jours. »

Charles Jourdain reconnaît qu’il sera un peu en terrain inconnu pour ce qui est de l’absence de spectateurs. « J’ai bien hâte de voir. Mais là, l’avantage est que je ne suis pas dans le combat principal. Que je me batte premier ou dernier, il n’y aura pas plus de gens. Plusieurs de mes proches regarderont le combat à la télévision. Je vais aussi chérir l’expérience d’entendre les coups que je donne. Habituellement, les cris de la foule taisent le bruit des coups. »

S’il tenait à faire plaisir à la foule au début de sa carrière de combattant, Jourdain a aujourd’hui changé son approche. «Je garde mon style à moi qui est spectaculaire et que les fans aiment. Mais je ne le changerais pas pour les amateurs. »

En route bientôt

Charles Jourdain et son équipe prendront l’avion à partir de Montréal en direction des États-Unis le 8 juin. « Je vais subir des tests de la COVID-19 avant et après le combat. Après mon combat à mon retour au pays, je m’attends à être en quarantaine. Ce sera soit à Belœil pour pouvoir m’entraîner avec mon frère ou chez ma copine. »

Il sera accompagné de l’ancien homme de coin de Patrick Côté, Fabio Hollanda, et de son frère cadet Louis. Les deux hommes avaient accompagné Charles à son dernier combat en Asie. Louis s’assurera aussi de faire la coupe de poids à 135 lb pour être prêt à dépanner quelqu’un si un combattant est retiré de la carte à la dernière minute.

À Las Vegas, Charles Jourdain sera aussi accompagné par son entraîneur Nathan Roy. Ce sera une première pour les deux alors que Roy entraîne Jourdain seulement depuis l’automne et qu’il n’a pas pu faire le voyage en Corée. « Nathan a du cran de vouloir être dans mon coin. Je lui ai déjà dit qu’il n’avait jamais coaché quelqu’un comme moi. Si jamais on me dit de quoi dans le coin que je ne veux pas entendre, je vais lui dire de fermer sa gueule. Ce n’est pas méchant. […] Ça va faire bizarre d’avoir quelqu’un de nouveau. Oui, un œil extérieur est important, mais ça demeure que c’est moi le capitaine du navire. »

Un autre bon test

En Andre Fili, Jourdain retrouvera un vétéran qui a disputé 14 combats à l’UFC. Il a fait ses débuts dans une cause gagnante en octobre 2013. Le combattant américain a subi une défaite par décision unanime à son dernier combat le 18 janvier contre Sodiq Yusuff, qui est maintenant classé 15e des 145 lb à l’UFC. Fili avait toutefois remporté ses deux combats précédents. « Il doit un peu être stressé et se demander pourquoi un gars d’une fiche de 1-1 à l’UFC est prêt à affronter un vétéran d’une dizaine de combats », ajoute avec le sourire en coin Charles Jourdain.

Ce dernier estime que Fili représente un défi différent, mais un peu moins dangereux pour son style que son précédent adversaire Doo Ho Choi, qu’il a vaincu par K.-O. « Doo Ho Choi est quelqu’un de compact et conservateur qui choisit ses attaques. Fili est plus dangereux pour la moyenne des gens. Il est plus versatile, attaque les takedowns et lance plus de kicks. Mais il a de moins bonnes mains que Doo Ho Choi qui me donnait un puzzle plus difficile à décoder [que Fili]. Il n’y a aucune raison que je perde ce combat. »

La suite

Pour le Belœillois, il s’agira du troisième combat d’une entente de quatre. Jourdain compte accroître sa notoriété et continuer à grimper dans les classements mondiaux. Après Andre Fili, il aimerait bien se battre contre le vétéran Cub Swanson (26-11). Ce dernier a sommé Jourdain de gagner le combat contre Andre Fili et l’a averti qu’il regarderait le duel.

image