29 novembre 2017
Arts martiaux mixtes
Charles Jourdain dans le collimateur de l’UFC
Par: Denis Bélanger

Charles Jourdain lors de la conférence de presse qui lancé la promotion du gala du 8 décembre. Photo : Archives

Le combattant ultime de Belœil Charles Jourdain (5-0) est près d’atteindre les ligues majeures de son sport. La plus importante organisation d’arts martiaux mixtes au monde, l’Ultimate Fighting Championship (UFC), fait de l’œil à Jourdain, qui pourrait se retrouver dans l’octogone de l’UFC dès 2018.

Le clan de Charles Jourdain rapporte que le jeune homme a été invité à participer à des essais pour la prochaine mouture de l’émission de téléréalité The Ultimate Fighter, qui mettra en vedette cette fois-ci des combattants invaincus chez les 170, 155, et 145 lb (la catégorie de poids du Belœillois). Les essais auront lieu le 12 décembre à Las Vegas.

L’émission prend la forme d’un tournoi et le gagnant obtient un contrat garanti avec l’organisation. Par le passé, plusieurs participants n’ayant pas été jusqu’au bout se sont vus offrir l’opportunité de se battre dans l’octogone. C’est le cas notamment des Québécois Patrick Côté et Olivier Aubin-Mercier. Plusieurs observateurs s’entendent pour dire que The Ultimate Fighter a contribué à propulser vers le sommet la cote de popularité de l’UFC. La finale de la première édition a produit un véritable combat d’anthologie qui fait encore parler d’elle.

L’intérêt de l’UFC envers le combattant de 22 ans va plus loin qu’un simple flirt d’un soir. Il s’agit de la troisième fois qu’un représentant de la promotion le contacte. Il faut se rappeler que les galas de l’organisation qui détient les droits sur Charles Jourdain, TKO MMA, sont diffusés sur la chaîne numérique de l’UFC, soit UFC Fight Pass. Les recruteurs et autres décideurs n’ont ainsi pas à fouiller longtemps pour trouver des combats de cet athlète prometteur.

Prêt, mais….
Combattant chez les professionnels depuis moins de deux ans, Charles Jourdain est prêt à faire le saut dans l’UFC selon son entraîneur Éric Bertrand du Prostar MMA, qui le suit depuis les rangs amateurs. Son protégé partage évidemment cette opinion. «Oui, je suis prêt, c’est vivre à cent mille à l’heure et c’est prendre des risques. Le mma c’est un sport de jeunes; je n’en ferais pas toute ma vie et je vais foncer prendre ma part. Comme Conor [Mcgregor] a déjà dit: Get in, Get Rich, Get out.»

Notons toutefois que quatre jours avant les essais, le 8 décembre au Centre Bell, Charles doit monter dans la cage de TKO MMA afin d’affronter l’Ontarien TJ Laramie (6-2) pour le titre vacant des 145 lb. Une défaite viendrait mettre un frein au projet de l’émission de téléréalité. Quatre jours, c’est aussi un court laps de temps pour se remettre physiquement d’un combat. C’est toutefois faisable de l’avis d’Éric Bertrand. «Vous avez vu les combats de Charles. Il n’en sort pas vraiment magané.»

Mais est-ce que le promoteur Stéphane Patry, qui a déjà été l’agent de Georges St-Pierre, laissera partir Charles Jourdain pour ce tournoi? Jourdain a encore trois combats à son présent contrat. L’Œil Régional a posé la question à Patry, qui n’a pas voulu ouvrir son jeu. «Je vais m’asseoir avec Charles après son combat du 8 décembre», s’est-il contenté de dire au journal.

Dans une entrevue accordée par la suite à l’émission radiophonique La voix des guerriers, Patry a toutefois laissé entendre qu’il serait préférable pour Charles Jourdain d’entrer par la grande porte avec un contrat en bonne et due forme au lieu de passer par l’émission de téléréalité. D’ailleurs, Stéphane Party a annoncé à cette même tribune qu’un tournoi de championnat d’un soir chez les 145 lb serait tenu au prochain événement de TKO qui doit avoir lieu le 23 février. Le gagnant du combat Laramie-Jourdain serait automatiquement qualifié pour le tournoi. Les autres participants seraient Joao Luiz Nogueira (25-7), Hatsu Hioki (29-11-2) ainsi que le gagnant du combat du 8 décembre opposant Alex Morgan (7-3) à Ylies Djiroun (13-4). Charles Jourdain avait déjà déclaré qu’il aimerait participer dans un tournoi d’un soir avant de faire le saut ailleurs. Son souhait risque d’être exaucé.

Non au prédateur
Le combattant ultime à la retraite, Patrick Côté, qui demeure maintenant à Belœil, vient de se lancer dans la gérance et la promotion d’athlète d’arts martiaux mixtes. Celui qu’on surnommait dans l’octogone le Prédateur a courtisé Charles Jourdain, mais ce dernier a respectueusement décliné son offre. «Nous sommes déjà très bien entourés (avec Éric Bertrand) et nous sommes dans une bonne position pour nous rendre au sommet», explique-t-il. n

image