17 mai 2016
Cégeps en specacle: la première place pour une chanteuse de la région
Par: L'Oeil Régional
Amélie Hewett interprète une de ses compositions au concours Cégep en Spectacle.

Amélie Hewett interprète une de ses compositions au concours Cégep en Spectacle.

Amélie Hewett a remporté la première place dans la catégorie «musique et chant-création».

Amélie Hewett a remporté la première place dans la catégorie «musique et chant-création».

Une jeune auteure-compositrice-interprète de Saint-Mathieu-de-Beloeil a remporté la première place de la finale nationale de Cégeps en spectacle dans la catégorie «musique et chant-création». Amélie Hewett est repartie de Chicoutimi avec une bourse de 3000$, une participation assurée au Festival en chanson de Petite-Vallée en Gaspésie et la possibilité d’enregistrer son premier mini-album.

:«Je ne m’attendais vraiment pas à ça. J’étais vraiment surprise. C’était vraiment spécial», commente l’étudiante en trompette-jazz au Cégep Saint-Laurent, qui a encore du mal à croire d’être la gagnante du premier prix.

C’est avec l’interprétation de deux compositions originales que l’artiste de 19 ans a charmé le jury de cette 37e édition du concours Cégeps en spectacle, le 30 avril dernier.

Au Théâtre Banque Nationale de Saguenay, Amélie Hewett a interprété une chanson au piano et l’autre à la guitare, toutes les deux en français aux sons pop-folk.

Les juges ont retenu «la qualité de ses compositions, son interprétation sensible au niveau musical» et sa capacité à amener le public dans son univers.

«La première chanson parle des monstres dans nos têtes et la deuxième parle de l’hiver, du froid et du vide», explique-t-elle.

Un premier EP

Amélie Hewett en était à sa deuxième participation au concours. L’an dernier, elle avait remporté le coup de cœur du public à la finale locale. L’auteur-compositrice-interprète a aussi récolté plusieurs prix lors des finales locales et régionales de Secondaire en spectacle.

Sa première place cette année l’amènera à participer à une résidence artistique cet été au Festival en chanson de Petite-Vallée. «C’est une semaine là-bas pour les auteurs-interprètes. Donc, on va écrire des chansons et faire des ateliers», décrit Amélie.

Elle aura aussi la chance de passer 25 heures en studio pour enregistrer un premier EP (mini-album) avec ses compositions existantes et peut-être de nouvelles chansons à venir.

Celle qui baigne dans la musique depuis son enfance prévoit à la suite de ses études collégiales s’inscrire dans deux ans à l’École nationale de la chanson à Granby. «Après ça, je vais voir où la vie me mène», conclut-elle en riant.

Déjà, Amélie Hewett compte une forte expérience musicale. Elle a été entre autres chanteuse et trompettiste pour des big bands au Festival international de Jazz de Montréal en 2014. Elle a aussi été invitée à chanter lors d’un spectacle-bénéfice de Marc Hervieux et a été au quart de final du concours Ma première Place des Arts 2016. Aujourd’hui, elle est membre de l’Atelier de Jazz vocal de Montréal, un groupe de jazz a capella.

image