16 juin 2021
Camping tout inclus, nouvelle administration au Théâtre des Hirondelles
Par: Olivier Dénommée

Dès le 25 juin, il sera possible de voir Patrice Coquereau, Sylvie Potvin, Denis Houle, Jean-Marc Dalphond et Sophie Bourgeois sur la scène du Théâtre des Hirondelles dans le cadre de la pièce Camping tout inclus, nouvelle administration. Photo Robert Gosselin | L’OEil Régional ©

Francis Vachon s’est inspiré de ses propres constatations et d’anecdotes entendues dans les campings pour écrire Camping tout inclus, nouvelle administration. Photo Robert Gosselin | L’OEil Régional ©

Après Forfait tout inclus présenté en 2018 par le Théâtre des Hirondelles de Saint-Mathieu-de-Beloeil, place à Camping tout inclus, nouvelle administration cet été! Ceux qui ont assisté à la précédente création de Francis Vachon, qui signait les textes et la mise en scène, seront heureux de retrouver les attachants personnages de Mimi et Jojo, interprétés par Denis Houle et Sylvie Potvin, dans une nouvelle aventure absurde à compter du 25 juin.

Publicité
Activer le son

L’idée de faire un « spin-off » de Forfait tout inclus dans un camping s’est imposée dès 2019 après que Francis Vachon s’est acheté une roulotte et qu’il a lui-même vécu quelques situations loufoques. « Je suis parti d’anecdotes pour créer ce qui ne serait pas qu’une suite de sketchs : je tenais à raconter une histoire à travers tout ça, tout en restant fidèle à mon style absurde et cartoonesque. J’ai eu l’idée de ramener le couple de ma précédente pièce et les acteurs n’ont pas été difficiles à convaincre », raconte Francis Vachon au sujet de la genèse de Camping tout inclus, nouvelle administration.

À la « belle folie » des personnages de Denis Houle et Sylvie Potvin s’ajoutent les talents de Sophie Bourgeois, Patrice Coquereau et Jean-Marc Dalphond. « Jean-Marc et moi, on joue un couple de gens riches qui a beaucoup d’argent, mais très peu de bon goût, commente Sophie Bourgeois. Pour nous, on débarque dans un petit camping minable, et les hommes seront en rivalité sur à peu près tout, mais arrivera un événement qui va tout changer. » Le cinquième personnage, le mystérieux Osho, est interprété par Patrice Coquereau. « Mon personnage se présente comme un gourou avec une démarche spirituelle. Les filles embarqueront rapidement, mais les gars se montreront plus réticents avant de se laisser convaincre », mentionne-t-il, précisant qu’il n’est pas tout à fait celui qu’il prétend être.

La parfaite pièce COVID

La pièce a été écrite dès 2019 et devait être présentée en 2020, mais la pandémie a mis un frein au projet. « Ça a permis à la pièce de mûrir davantage et de s’adapter pour respecter les mesures sanitaires », estime Francis Vachon. Car c’est dès décembre 2020 que la productrice, Valérie Bourgeois de Trilogie Média, a donné le feu vert à l’équipe pour reprendre les répétitions en vue d’une série de représentations cet été. « La décision a été prise à la suite d’une grosse réflexion, alors que le nombre de cas était en hausse, mais j’étais confiante de pouvoir présenter le spectacle en présentiel », a-t-elle parié. Une décision audacieuse à l’époque, mais qui s’est avérée heureuse vu les récents changements de couleur dans la région.

« Le fait que la pièce se joue sur une grande scène de 60 pieds de large a influencé ma décision d’aller de l’avant : ça se passe dans un camping, c’est plus facile de modifier le spectacle pour respecter les distances. Si District 31 et En direct de l’univers y sont arrivés, pourquoi pas nous? C’est vraiment le spectacle parfait pour la COVID », souligne la productrice.

« La pièce inclut deux couples… Qu’est-ce que ça fait des couples? On a dû trouver des solutions pour la passation d’objets et pour éliminer les contacts. Ça donne quelques moments un peu bizarres, mais pas tant que ça parce que ça fait plus d’un an qu’on vit déjà là-dedans », note Francis Vachon. « C’était déstabilisant au début, mais on a combattu nos réflexes et on a trouvé des solutions. On est une belle gang et on va offrir un bon show », promet Sophie Bourgeois.

Un besoin

Après de longs mois de travail sur Camping tout inclus, toute l’équipe a bien hâte d’entendre les rires du public. « Avec la pandémie, les gens ont réalisé que le divertissement, c’est essentiel. Les gens ont besoin de rire », croit Sophie Bourgeois. De son côté, Francis Vachon sent que le public est fébrile d’enfin s’asseoir dans une salle de spectacle. « Ça nous mettra un peu de pression pour faire rire, mais je crois que la réponse sera bonne! Avec ma pièce, je ne veux pas éduquer les gens, je veux juste qu’ils sortent du Théâtre des Hirondelles en se disant qu’ils ont passé une maudite belle soirée! »

« Les gens posent beaucoup de questions, mais la réponse est plutôt bonne. On s’enligne pour une saison de 35 spectacles », note Valérie Bourgeois, invitant la population de la région à « un beau divertissement sécuritaire qui fait du bien ». « L’expérience du Théâtre des Hirondelles n’a pas changé et on aura encore droit à la chanteuse Émilie Janvier en première partie [à 19 h] et à un entracte au milieu de la représentation », assure-t-elle.

image