14 avril 2015
Bridgeway: un groupe en plein essor
Par: L'Oeil Régional
Le groupe Bridgeway. Au centre, le chanteur Raphaël Pilon de Belœil.

Le groupe Bridgeway. Au centre, le chanteur Raphaël Pilon de Belœil.

MUSIQUE. Ils sont jeunes, ambitieux, proviennent des couronnes Sud et Nord, ils font dans le pop-rock et désirent percer à l’international. Voici le groupe Bridgeway dont le travail des trois dernières années commence à porter ses fruits.

La voix de la formation musicale est celle d’un artiste de Belœil, Raphaël Pilon. Le jeune chanteur en est aussi le fondateur.

Pour lui, le cégep a été la porte d’entrée pour modeler son propre groupe. «J’avais dans l’idée de partir un band. Et j’ai décidé d’aller au Cégep Saint-Laurent en musique pour approfondir mes connaissances en musique, mais en ayant comme première idée de me dire « quel meilleur endroit pour trouver de bons musiciens qu’un endroit où les bons musiciens vont étudier »», raconte-t-il

Les membres du groupe ont changé à quelques reprises, mais cette fois-ci Bridgeway est solide. Le quintette est aujourd’hui composé de Vincent Vertefeuille (guitare), Antoine Loiselle (guitare), Philippe Chevrier (basse) et Chris Carignan (batterie).

Ces cinq jeunes hommes dans la vingtaine sont originaires de la grande région de Montréal et doivent tous emprunter un pont pour se rejoindre, d’où le nom du groupe indique l’auteur-compositeur-interprète.

Un premier EP

Bridgeway se trouve sur une belle lancée. Le groupe pop-rock prépare le lancement de son premier EP enregistré à Vancouver en compagnie de Tommy Mac, le bassiste du groupe canadien Hedley. Celui-ci a agi à titre de réalisateur du mini-album.

«C’était un des plus beaux trips que j’ai faits de ma vie jusqu’à date. C’était vraiment spécial», se souvient Raphaël.

Ses quatre acolytes et lui ont notamment enregistré dans les studios Armoury où sont entre autres passés Avril Lavigne, Nickelback, AC/DC, Kiss, Drake et The Cranberries. Bridgeway et Hedley se sont rencontrés au Festival d’été la Vallée-du-Richelieu, en 2012. Le quintette québécois était de la première partie de Hedley. Depuis les deux formations se sont liées d’amitié.

Smile

En attente de la sortie de ce premier disque, les fans de Bridgeway peuvent se régaler avec le vidéoclip de la chanson Smile, disponible sur YouTube depuis février. Le groupe est très présent sur les réseaux sociaux. Une nécessité pour promouvoir leur premier single.

Le chanteur de Belœil ne cache pas la difficulté pour le groupe de percer les radios commerciales. «Malheureusement, on se retrouve dans une situation problématique où les radios nous refusent faute d’espace à cause des quotas de musique anglophone et francophone», relate-t-il.

Néanmoins, des animateurs de radio ont parlé de Bridgeway et ont souligné le talent de la jeune formation.

«On croit qu’on a notre place dans le marché québécois, surtout du fait qu’on est Québécois. […] On apporte quelque chose de nouveau», soutient Raphaël.

image