16 décembre 2015
Bière pour emporter bientôt possible aux Brasseurs du Moulin
Par: L'Oeil Régional
Les copropriétaires des Brasseurs du Moulin Pascal Dupont-Dorais et David Lamoureux.

Les copropriétaires des Brasseurs du Moulin Pascal Dupont-Dorais et David Lamoureux.

ÉCONOMIE. Le dépôt récent d’un projet de loi du gouvernement Couillard qui autorisera les broues-pub (bar de microbrasserie) à vendre leurs bières pour emporter est accueilli comme «une excellente nouvelle» par les Brasseurs du Moulin.

«On se fait souvent demander si les gens peuvent partir avec quelque chose. Même des fois, on se fait demander des barils littéralement», indique un des copropriétaires de la microbrasserie du Vieux-Beloeil, David Lamoureux.  

Dans le monde des microbrasseries, il existe deux types de permis: producteur artisanal et brasseur.

Le premier permis, dont détiennent les broues-pub comme les Brasseurs du Moulin, permet seulement la vente de bière pour consommation sur place. Un permis de brasseur autorise une distribution dans les épiceries et l’aménagement d’un salon de dégustation à même la brasserie afin de vendre la bière pour emporter.

L’Association des microbrasseries du Québec bataille depuis longtemps pour que les broues-pub puissent vendre leurs bières pour emporter à l’extérieur des murs de leur établissement. Une telle autorisation aiderait à la rentabilité de ces brasseurs artisans, plaide l’association.

M. Lamoureux croit aussi que la vente pour emporter contribuera à une meilleure visibilité pour ses produits et à une meilleure pénétration du marché. «Quelqu’un qui emporte chez lui une bouteille du Brasseurs du Moulin, c’est sûr que les gens avec qui il est vont en parler. Ça accélère la vitesse à laquelle on va être connue des gens», soutient David Lamoureux.

Microbrasserie à Sainte-Julie

Depuis l’ouverture en juin, les Brasseurs du Moulin connaissent un bon succès, indique David Lamoureux. Le broue-pub de la rue Richelieu présentera bientôt sa sixième bière brassée sur place.

La brasserie artisanale commence à se construire une clientèle d’habitués, observe le copropriétaire. Les gens proviennent surtout de la région, mais aussi de Montréal. Une famille du Texas a même déjà visité l’endroit, raconte David Lamoureux.

Celui-ci voit d’un bon œil l’arrivée la semaine dernière d’une première microbrasserie à Sainte-Julie, La Broue Shop.

Il croit qu’une nouvelle brasserie artisanale dans la région aidera à éduquer les gens sur ce que c’est une microbrasserie. Selon lui, le phénomène des microbrasseries sur la Rive-Sud semble être encore nouveau et reste à être découvert par la population.

«Je suis confiant que plus de gens vont comprendre l’offre d’une microbrasserie, plus de gens vont être intéressés à venir aux Brasseurs du Moulin.»

David Lamoureux espère que l’intérêt des gens pour essayer des bières de microbrasseries grandira avec le temps.

 

image